Mais comment tu fais pour écrire tes histoires ?

Par le 20 March 2014
dans Solutions simples

Rêvez !

“Mais comment tu fais pour écrire tes histoires ? Moi, je voudrais bien mais je n’y arrive pas !”

Cette phrase, je l’entends assez régulièrement.

D’ailleurs, avec le succès progressif de mes livres, je l’entends de plus en plus. :)

Vous allez rire mais il y a quelques années, je posais moi aussi cette même question à d’autres auteurs, plus expérimentés ou plus “doués” que moi.

Pourtant la solution est toute simple, à portée de main et elle tient en trois éléments.
Lire la suite..

Le lit parapluie est mon ami

Le lit qui tue

Ma sœur nous a rendu visite et elle nous a offert un lit parapluie.

Ça n’a l’air de rien mais ce fut une expérience traumatisante. Elle aurait pu me mener à la catastrophe et à me faire douter de tout ce qui fait de moi… un être humain. :)

Finalement, ma conclusion, c’est qu’on apprend tous les jours.

Vous en doutiez ?

Si oui, c’est peut-être pour cela que vous n’avancez plus dans la vie. C’est peut-être pour cette raison que vous êtes bloqué dans votre train-train quotidien. C’est également pour cela que vous ne pouvez voir tout ce dont vous êtes capable.

Là, vous devez vous demander : qu’est-ce qu’il raconte ? De quoi il parle ? Qu’est-ce que c’est que tout ce charabia ? Quel rapport entre un lit parapluie et mon métro-boulot-dodo ?

Et si je commençais par le début ? :)
Lire la suite..

Le train de vie

Par le 8 January 2014
dans Ma vie en sashimi

La vie rapide !

Note : Les Ninjas de la vie reviennent pour vous aider à accomplir vos buts ! Pour en savoir plus, rendez-vous en bas de page. Quoique, si j’étais vous, je lirais quand même l’histoire. C’est lié… ;)

Je m’installe dans mon siège. Essoufflé. J’ai failli manquer mon train.

Le wagon est vide. Tant mieux. Je vais pouvoir dormir tranquille.

On entend un petit crachotement puis la voix du contrôleur.

“Mesdames-zé-messieurs, votre train du soir va partir dans quelques instants, attention à la fermeture des portes. N’oubliez pas de présenter votre ticket au contrôleur si vous vous déplacez dans le train. Une hôtesse va également passer parmi vous. Nous vous remercions pour votre confiance et nous vous souhaitons d’effectuer un agréable voyage.”

Il fait déjà nuit. Je ne m’habituerai jamais aux heures d’hiver. Mes paupières se ferment.

Une légère secousse m’indique que la rame se met en marche. Elle accélère, prend de la vitesse et me berce de ses ondulations régulières.

“Monsieur ?”

J’ouvre les yeux. C’est l’hôtesse avec son chariot ambulant.

“Vous désirez quelque chose ?”

Je secoue la tête.

“Non merci, je n’ai pas soif.”
“Mais vous prendrez bien quelque chose ?”
“Je n’ai pas faim non plus, merci bien.”
“Pas faim ?”

Le son de sa voix me surprend. Il est teinté de déception. Ce n’est pas de la contrariété ou du mécontentement. Plutôt du désenchantement.
Lire la suite..

Le père-noël sans peur

Par le 13 December 2013
dans Ma vie en sashimi

Cliquez pour acheter !

Ça ne m’était jamais arrivé. :)

Celles et ceux qui suivent mes “aventures” depuis 2009 savent que j’ai sors régulièrement des ebooks. Beaucoup d’ebooks. Des guides ou des histoires plus ou moins complètes.

Jusqu’à aujourd’hui le scénario était le même, immuable, celui auquel j’étais habitué depuis donc 2009. Mais là, ce vendredi, tout change. Pour la première fois de ma vie.

Et ce changement n’est pas facile.

C’est pareil pour vous ? Changer signifie frictions ?

Si oui, je vous offre des cadeaux. (En bas de l’article.) ;)
Lire la suite..

Balzac, Hugo, Proust, ces écrivains inconnus

Par le 19 November 2013
dans Changer les règles

Renoir consulte sa bibliothèque numérique

Balzac, Hugo, Proust.

Non, ils ne jouent pas en équipe de France.

Ce sont des stars aussi mais des stars de l’écriture. Des types qui impressionnent. De ceux dont on ouvre les livres avec respect et précaution. On mettrait presque des gants pour tourner les pages.

Il est certain que ces trois noms pèsent lourd lorsque l’on parle de littérature.

J’aurais pu en choisir d’autres et vous en avez sans doute en tête. L’avantage, c’est que tout le monde peut en citer. L’inconvénient, c’est qu’ils intimident. Ils se placent tout de suite là-haut, au panthéon des grands “écrivants”.

Et comme notre nature est de nous comparer, évidemment, face à eux, on ne pèse pas lourd en écriture.

Pourtant, je vais vous démontrer que tout cela n’est qu’une vaste blague. ;)
Lire la suite..

Page suivante »