Être un Ninja de la vie, c’est cool et efficace

by on March 22, 2013
in Solutions simples

C'est du sérieux !

Merci à toutes celles et à tous ceux qui se sont inscrits pour participer au mini-CB (mini Cloudbraining) “Ninja de la vie” ! Si vous lisez cet article avec un peu de retard, ce n’est pas grave, poussez le cri-qui-tue dans les commentaires (“OUI, je participe !) et je vous ajouterai à la liste des nobles et courageux Ninjas participant(e)s en bas de cette page. Si vous ne comprenez rien, lisez d’abord cette page. :)

Allez, c’est parti !

Être un Ninja de la vie, cela inclut des responsabilités de deux types.

D’abord chercher et définir ce que l’on veut faire de sa vie. C’est primordial pour avoir une existence où il y a plus de hauts que de bas, plus d’optimisme que de résignation, plus de grains de folie que de monotonie et c’est ce que nous faisons pendant chaque challenge Cloudbraining.

Mais, l’autre devoir du ou de la Ninja de la vie, c’est de balayer devant sa porte. C’est bien beau d’avoir les yeux fixés sur l’horizon de sa future vie formidable-heureuse-épanouie-efficace-riche mais avant ça, il s’agit d’écarter les petits obstacles qui empêchent d’avancer, car ils nous font trébucher et nous empêchent d’atteindre ou d’aller vers nos plus grands buts.

Ça peut paraitre futile mais ça ne l’est pas.

Prenez l’exemple de quelqu’un qui veuille atteindre un but, quel qu’il soit mais qui chez lui possède une armoire complètement désorganisée, mal rangée, où on ne retrouve rien (quand on en a besoin). Vous me direz quel rapport avec la réussite de son grand but ?

Aucun ! Sauf que, tous les jours, tous les soirs, tous les matins, cette personne passe et repasse devant cette armoire où les vêtements s’entassent pêle-mêle. La conséquence ? Nous vivons avec quelque chose de très puissant en nous, quelque chose qui a bien plus de pouvoir que nous ne le pensons.
Read more..

Oserez-vous participer ?

Prêt pour l'action ?

Les jours passent.

Les semaines aussi.

Et puis les mois… Et les années.

Bon, je suis très “mélo” mais je voulais juste attirer votre attention sur un détail : avez-vous remarqué le nombre incroyable de choses que nous n’avons pas le temps de faire ?

On finirait par croire qu’on n’a vraiment pas le temps.

Et pourtant.

Prenez juste votre idole ou la personne que vous respectez le plus dans le monde. Comparez, entre elle et vous, la somme de choses accomplies, de buts atteints, d’objectifs réalisés. Vous sentez la différence ? (Moi je la sens, très très bien.)

Pourtant (bis), malgré cette différence, une chose est certaine et vous ne pouvez pas me dire le contraire : cette personne a eu exactement le même nombre de minutes que vous pour vivre. :)

Mais alors, comment font-ils tous ces héros ?

C’est ce que je vais vous expliquer. 😉
Read more..

5 Raisons Pour Lesquelles Un Auteur DOIT Avoir Une Stratégie Marketing

by on March 18, 2013
in Article invité

Mettez le feu à vos ebooks !

(J’ai le grand plaisir d’accueillir Mohamed Mouras, du blog Sème un acte, qui est l’auteur de cet article.)

Il est vraiment important de commencer un bon article par une phrase-choc, la voilà :

Avoir une page facebook n’est pas une stratégie marketing. Ça s’appelle « avoir une présence virtuelle ». Ni plus, ni moins !

Choqué ? Ca va, vous vous en remettrez :-)
Read more..

La femme – vraiment ! – sans peur (28)

by on March 2, 2013
in Des histoires

*** LE LIVRE EST EN VENTE ! ***

Cliquez pour acheter !

Si vous aimez mes histoires et mon travail d’écriture, soutenez-moi maintenant en achetant le volume 1 de La femme sans peur dans la boutique Kindle d’Amazon. Faites-moi suivre par email votre reçu à jp[AT]revoperso.com et je vous offrirai la version pdf du livre. :)

———

(Cet article est la suite de la saga de Trinity Silverman, commencée ici et que vous pouvez lire dans son intégralité en l’achetant sur Amazon. Episode précédent ici).

“Vous savez, j’ai de l’excellent jus de fruit dans ma chambre…”

La cuillère de l’Italien, débordante de glace à la vanille, s’arrête à mi-chemin entre la tasse et ses lèvres. Ce dernier, immobile, bouche bée, commence à devenir pivoine.

“Je… hum… enfin, je, vous… vous êtes sûre ?…”
“Que mon jus de fruit est de première qualité ?”

Gianmarco vire au pourpre et passe le bout de ses doigts sur son front.

Plus séduisant… ça n’existe pas.

“Arrêtez Trinity, vous n’êtes pas gentille… après hier soir…”

Elle le coupe.

“Bien sûr que je suis certaine… et d’abord, finissez votre glace, elle est en train de tacher la nappe.”

Le chercheur italien se dépêche d’avaler ce qu’il lui reste de vanille dans la cuillère. Tête baissée, il s’empresse ensuite de finir son dessert. Il pose finalement sa petite cuillère sur la soucoupe et regarde Trinity.

“Allons-y ?” propose-t-elle.
Read more..