La mélodie du bonheur

2021

Je me promène dans le quartier de Shimokitazawa, à l’ouest de Tokyo.

Le temps est doux. On ne se croirait pas du tout dans l’une des métropoles les plus peuplées du monde, mais plutôt dans un grand village avec ses ruelles étroites le long desquelles de nombreux fripiers réinventent la mode pour la jeunesse nippone. De minuscules cafés se disputent les pas de porte avec les restos vegans indiens et les vitrines des pâtisseries “à la française”. Il règne une atmosphère d’un passé révolu, sans que l’on sache exactement de quelle époque il s’agisse. Il est bon de se laisser guider au hasard des rues, le soleil caressant les toits des appartements loués par de futurs artistes ou autres créateurs qui ont pour eux la confiance et l’insolence de la jeunesse.

Read more..