C’est décidé, j’abandonne

Elle est forte, elle sait ce qu'elle veut, elle est l'avenir.

C’est fini.

Oui, c’est fini. L’aventure fut belle, nous avons fait un joli bout de chemin ensemble. On a bien discuté, on a chanté des chansons autour du feu, on a souri, on a pleuré (presque) mais là, c’est terminé.

Je jette l’éponge.

Je renonce.

Désolé.

A cause de ça.
Read more..

Lettre aux futurs bacheliers ou pas

Votre avenir est brillant, promis !


Alors ça y est, vous l’avez réussi. Bravo !

Alors ça y est, vous l’avez raté. Bravo !

Avoir le bac est une grosse affaire chez nous. C’est quelque chose que l’on fait miroiter au fil des années scolaires. Et plus on s’approche du verdict final et plus on a le trac. Plus on a peur. Plus on se demande ce que deviendra notre vie si on échoue. On se dit que notre vie sera sans doute “foutue” sans lui.

En fait, les plus chanceux sont peut-être ceux qui passent à côté. :)
Read more..

Embrassons-nous, encore et encore

by on August 23, 2010
in Solutions simples

Chut ! ils travaillent sur leur santé...

Il y a quelques semaines, j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Laure, blogueuse sur Un an pour tout changer.

En dehors du fait que je respecte beaucoup son parcours et l’énergie qu’elle déploie pour changer sa vie, il y a un fait qui m’a surpris et qu’elle a involontairement mis en avant lorsque nous nous sommes rencontrés à la gare de Yokohama…

La bise ! (à prononcer avec une voix mystérieuse).
Read more..

Un bol de riz, pour changer

Le prix du changement est là : c'est comme manger un bol de riz blanc. Chaque grain de riz que vous avaler renforce votre nouvelle habitude. :)

Cet article constitue ma participation à cette rencontre amicale, “À la croisée des blogs” qui est un événement inter-blog dédié au développement personnel. Il est publié mensuellement et chaque nouvelle édition traite d’un thème original. Ce mois-ci c’est docG, du blog En pleine conscience, qui en est l’organisateur et qui nous a proposé de plancher sur Est-il possible de vraiment changer ?

Imaginez cette situation : vous êtes en plein milieu de votre repas, seul ou en famille et soudain je fais irruption dans votre cuisine ou dans votre salle à manger. Sans tambours ni trompettes, je vous annonce alors la bonne nouvelle en vous lançant un défi, à savoir qu’à partir d’aujourd’hui vous ne pourrez plus manger de pain pour le déjeuner et pour le dîner. La miche croustillante habituelle sera dorénavant remplacée par du riz. Et pas du basmati parfumé ! Non, du riz blanc de base comme on en trouve partout ici, en Extrême-Orient. Vous laissant pantois, la fourchette encore en bouche, je repars comme je suis revenu, en coup de vent, laissant derrière moi un gros sac de riz, soit vos besoins pour un mois.

Oublions un instant l’irréalité de cette situation. Pourriez-vous tenir le coup ?
Read more..