Embrassons-nous, encore et encore

Par le 23 August 2010
dans Solutions simples

Chut ! ils travaillent sur leur santé...

Il y a quelques semaines, j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Laure, blogueuse sur Un an pour tout changer.

En dehors du fait que je respecte beaucoup son parcours et l’énergie qu’elle déploie pour changer sa vie, il y a un fait qui m’a surpris et qu’elle a involontairement mis en avant lorsque nous nous sommes rencontrés à la gare de Yokohama…

La bise ! (à prononcer avec une voix mystérieuse).

Différences culturelles

Oui je sais, on est loin des “changez votre vie“, des sujets sur la vie et la mort ou des histoires que je vous propose, mais néanmoins le thème de la bise ou du baiser méritent vraiment le détour.

Cela peut vous apparaitre trivial mais pour moi ce sujet revêt une importance toute particulière. Bien sûr, j’ai baigné dans la culture française et donc “se faire la bise” a été naturel pour moi tout au long de mon enfance et dans ma vie adulte.

Pour vous rappeler brièvement mon parcours, je vis depuis 5 ans au Japon et avant cela, j’avais passé près de 10 ans aux États-Unis, de quoi oublier ces automatismes !

Pourquoi ?

Si vous connaissez un peu ces deux cultures, déjà, il faut savoir qu’on ne se serre pratiquement jamais la main – sauf lorsque l’on se voit pour la première fois aux US – et, évidemment au Japon, la petite courbette est d’usage lors de rencontres plus ou moins officielles.

Alors, une bise ? Vous plaisantez.

En Amérique, pays pétri par le puritanisme protestant, si vous la tentez sur une de vos collègues ou amies, vous risquez de passer pour quelqu’un d’un peu bizarre ou, au pire, de vous retrouver avec un procès sur le dos pour harcèlement sexuel. Au Japon, la timidité de vos interlocutrices fera que vous n’arriverez même pas à atteindre leur joue, ces dernières reculant, en rougissant très fort.

Le faux pas

Mais en fait, que s’est-il exactement passé dans cette gare de Yokohama ?

Avec Laure, nous nous étions donc donné rendez-vous à la sortie nord de la gare et lorsque nous nous sommes aperçus, nous nous sommes avancés l’un vers l’autre. Arrivés à distance respectable, nous sommes salués et, j’ai senti quelque chose, comme une hésitation de sa part et puis, elle m’a dit : “Bon, on se fait la bise quand même ?” en tendant la joue.

Eh oui, après 15 années de vie sociale anglo-saxonne et nippone, j’en avais oublié les bases du savoir-vivre français ! La bise ? Je crois même que pendant un quart de seconde j’ai hésité… c’est dire si le milieu social dans lequel on vit  nous définit.

Mais alors ces bisous, sont-ils utiles ?

Le baiser et la santé

En faisant des recherches sur la bise et le baiser, je suis tombé sur un excellent article (pdf) de Nicolas Guéguen, un enseignant-chercheur de l’Université de Bretagne-Sud, dans le magazine Cerveau & Psycho, qui indiquait tous les bénéfices liés à cette pratique.

D’abord, c’est quelque chose de bien français : l’hexagone est, selon les spécialistes, le pays où l’on se “bisouille” le plus. Ensuite c’est bon pour la santé. Plus vous pratiquez la bise ou le bisou au sein de votre couple et avec vos amis, plus votre santé sera meilleure. Non seulement, cela aide à une réduction des problèmes digestifs, urinaires, sanguins et dentaires mais en plus cela vous permettrait de vivre tout simplement plus longtemps, en réduisant le stress.

En effet, lorsque l’on pratique le baiser, on ne peut pas vraiment penser à autre chose. Essayez et vous verrez. En fait, vous le savez déjà. 😉

Le fait d’embrasser, nous fait, pendant quelques instants, oublier tous les problèmes de notre vie quotidienne. Cela peut paraitre peu : une bise ou un baiser sont souvent très courts mais, répétés au fil des journées et au hasard de nos rencontres, cela nous crée des havres de relaxation que ne connaissent ni les Américains, ni les Japonais.

Et puis cela va bien plus loin. Un enfant qui reçoit beaucoup de bisous de la part de ses parents pourra mieux réguler ses comportements sociaux et a de grandes chances de parler plus tôt. Une étude de l’Université de Miami a montré que les parents anglo-saxons embrassent de façon furtive leur bébé, principalement sur le haut de la tête et sur les mains, là où les parents français eux, lui font des “mamours”… un peu partout !

Embrassons-nous

Mon blog parle souvent de mieux vivre sa vie et de suivre ses passions. Mais avant tout cela, peut-être qu’il ne faut pas oublier les gestes de base. Avant de dresser une liste d’objectifs ou d’établir un plan pour atteindre ses buts, la bise du matin et du soir en famille – une spécialité bien française – est l’une des actions qui a des répercussions importantes dans notre vie.

Parce que le baiser est donc considéré comme le meilleur des anxiolytiques.

Parce que le fait de se faire quelques câlins agrémentés de bisous remplace facilement une séance de sport, du point de vue cardio-vasculaire.

Parce que le baiser avec la personne aimée brûle encore plus de calories…

A cet instant, j’embrasserais bien quelqu’un, ici, tout de suite. C’est ma compagne, Takako, qui va être surprise, dès que j’aurai terminé cet article. Heureusement, elle connait bien cette habitude française, mais je tiens à ce que nous commencions, sans délai, un stage pratique intensif. La santé avant tout !

Ah, j’allais oublier.

L’autre jour, à la gare de Yokohama, en quittant Laure, et bien décidé à réparer mon erreur, je me suis – poliment – jeté sur elle pour lui faire cette bise vitale, tradition française si douce et agréable, que je m’en voudrais encore de trahir. 😉

(Photo : pedrosimoes7)

Commentaires

26 commentaires pour “Embrassons-nous, encore et encore”
  1. Milène says:

    Cela s’appelle la tendresse… Ils ne savent pas ce qu’ils loupent les américains et les japonais ! Après la culture du vin, on pourrait leur apprendre l’art du bisou, non ?!
    Bisous, Jean-Philippe !

  2. Jean-Philippe says:

    Bien vu et bien dit Milène ! …et merci beaucoup pour les bisous que je te retourne immédiatement. 😉

  3. fraZck says:

    Bel article ! Effectivement, très bien dit Milène. Embrassons-nous ! Car ce monde a bien besoin de tendresse !

  4. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup fraZck ! En fait, je me suis limité dans cet article, car j’aurais aussi pu parler du toucher qui va de pair avec le baiser. Mais ça sera peut-être pour un autre article. 😉

  5. Arf, c’est vrai qu’ayant moi aussi habité aux usa pendant un an et après 3 mois d’expérience au Japon, j’ai pu voir chaque fois, avec étonnement d’ailleurs, les réactions des autochtones face à notre bise française.
    La bise étant encore plus un ovni au Japon, pays des courbettes révérencieuses, qu’aux us où le hug et donc le contact des corps est tout de même présent.
    En 3 mois, je n’ai fait la bise qu’une fois à un japonais, sous l’oeil des caméras et les applaudissements de tous ses collègues mi envieux, mi timides !!
    Mais je ne pensais pas que cela t’avait fait un tel effet à toi :o))
    Bises virtuelles au passage

  6. Jean-Philippe says:

    Merci Laure pour ton commentaire ! Maintenant tu connais toute l’histoire derrière cette simple bise… Bises virtuelles à toi aussi. 😀

  7. POSTY Daniel says:

    Le bisou est un trait culturel français, qui évacue le stress et relaxe. Dont acte. A mettre en parallèle avec la première place des Français sur le podium de la consommation des anxiolytiques et des antidépresseurs.

  8. Jean-Philippe says:

    Merci Daniel pour cette précision ! Donc la conclusion est : heureusement que nous avons les baisers. 😉

  9. Thomas says:

    Je dis bravo pour l’originalité de cet article. Comme d’habitude, on repart souriant et rempli de bonnes idées en fermant la page de ton blog ! Je fais tourner sur twitter car après tout, c’est agréable de recevoir et donner des baisers 😉

  10. Jean-Philippe says:

    Merci Thomas ! Je te remercie aussi de le faire tourner sur twitter. Si seulement cela pouvait encourager les gens à plus s’embrasser… et à moins se chamailler. 😀

  11. Thomas says:

    Yes !! Je viens à peine de mettre ton article sur mon twitter et j’ai déjà une réaction positive sur facebook (mes comptes sont reliés) !!

    Il faut en faire une “pandémie” de ton article 😉

  12. fraZck says:

    Bientôt un apéro ou plutôt un “bisous facebook” 😉

  13. Jean-Philippe says:

    @Thomas Super ! Merci encore. 😉

    @fraZck Tu sais que c’est une excellente idée ça ! Ah zut, si j’habitais en France, j’en aurais bien organisé un avec plein de bisous et de “hugs”. :)

  14. Yoann R. says:

    Article original ! Cela me rappelle une question fondamentale dans la qualité de tout couple : donnez-vous l’écoute, l’amour et l’attention suffisant à votre compagne ?

    Yoann R.

  15. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup Yoann ! Très bonne question à la laquelle tu répondras sûrement bientôt sur ton nouveau site en y donnant des conseils. Bravo et félicitations !

  16. fraZck says:

    J’attendais d’être de retour à la maison pour “retwitter” également (pas possible au boulot à cause des proxy 😉 ). Voilà qui est fait !

  17. Argancel says:

    Hello Jean-Philippe, c’est un article extra pour la rentrée ça, alors que beaucoup d’entre nous vont rencontrer beaucoup d’inconnus.

    Peut-être aurais-tu pu souligner que les russes ne sont pas en reste, eux qui pratiquent aussi la bise, mais sur la bouche (enfin je crois) 😉

    Et je te rassures, on fait aussi la bise à l’Ile Maurice et à Madagascar!!

  18. Jean-Philippe says:

    @fraZck Merci pour tes efforts ! :)

    @Argancel Merci pour ces précisions ! Je pensais que le baiser russe sur la bouche était soviétique ? Ils continuent ? C’est amusant parce que les deux pays que tu cites ont eu à un moment de leur histoire une influence française… 😉

  19. Grégory says:

    Voila un article original et plaisant. Et léger bien qu’instructif.

    Je vais en parler à ma compagne … :-)

  20. Jon says:

    J’y crois pas comment ça se drague entre bloggueur/bloggueuse.. 😉

  21. Jean-Philippe says:

    @Grégory On attend avec impatience sa réaction. 😉

    @Jon Eh oui Jon, c’est la face cachée du blogging. Il n’y a pas que Adsense… 😀

  22. Jon says:

    Ok je vois.
    T’es gentil tu parles pas de “ça” à ma femme alors.. Elle va se faire des idées. Moi je lui ai dit que c’était que pour le fric.

  23. Nesrine says:

    Bonsoir ,
    nous avons eu un de vos articles dans un examen (Bac 2011) et la premiere question posée sur le texte était si vous étiez un jounaliste, un éducateur ou un romancier .Ensuite quel est le but d’avoir ecrit ce texte la : donner votre point de vue, inciter les gens a communiquer ou bien présenter les avantages de la communication . L’article était sur la vraie communication entre les gens dont le secret est “la sincérité” publiée en aout 2009 . Merci de vouloir bien répondre.

  24. Jean-Philippe says:

    Merci Nesrine ! La réponse est ici. :)

  25. annoushe says:

    j’aime bien cet article. il me fait penser au roman “la Délicatesse” de Foenkinos. il y a une scène d’un baiser merveilleuse, complètement déroutante où Markus est embrassé fougueusement par Nathalie et il ne s y attendait absolument pas. je la décris en faisant son éloge dans un de mes articles : http://toiemois.fr/la-delicatesse/

  26. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup annoushe ! Tu me fais un très beau compliment là. :) Et ton article me donne une autre vision de ce film qui me paraissait ennuyeux. Je vais donc le voir. 😉

Commentez ce billet