La femme sans peur (18)

by on September 24, 2012
in Des histoires

 

 

Cet article est la suite de la saga de Trinity Silverman, commencée ici.

Sur le Strip, Trinity court de plus en plus vite.

Les larges trottoirs qui pendant la nuit débordent de monde, sont pratiquement vides, si ce n’est quelques autres joggeurs et quelques fêtards en état de perdition dans le petit matin encore frais.

Las Vegas se trouve en plein milieu du désert et les écarts de température y sont importants.

Mais Trinity s’en moque.

Elle court.

Elle court comme si elle voulait oublier les souvenirs dont elle vient de se rappeler. Elle a honte. Qu’est-ce que Gianmarco va penser d’elle ? Elle l’a humilié et maintenant il doit penser qu’elle est une espèce de lunatique, une joueuse ou même – et elle en tremble rien qu’en y pensant – une allumeuse.
Read more..

La femme sans peur (17)

by on September 20, 2012
in Des histoires

Cet article est la suite de la saga de Trinity Silverman, commencée ici.

Trinity ouvre un oeil.

Il fait presque jour. Elle le voit derrière les rideaux tirés de sa chambre.

Le réveil indique “5:57”.

Elle grogne.

Dormir, encore. Tête, bobo. Bolli-stoli, arrêter. Pilier de bar, plus jamais. Gianmarco, mignon.

D’un coup, ses yeux s’ouvrent en grand.

Gian… Gianmarco ?

Elle essaie désespérément de faire tourner sa mémoire qui ne veut pas coopérer. En clair, elle est aussi rapide que Speedy.

L’angoisse commençant à la prendre au ventre, Trinity tente de se rappeler…
Read more..

La femme sans peur (16)

by on September 6, 2012
in Des histoires

Cet article est la suite de la saga de Trinity Silverman, commencée ici.

Derrière ses lunettes sans montures, l’homme cligne des yeux. Interdit. Soufflé. Abasourdi.

Le barman n’en est pas moins stupéfait mais, professionnel, il leur tourne le dos pour mieux observer la scène dans les reflets du grand miroir.

Trinity, pilules ou pas, est une chic fille. Elle sent l’embarras profond de son interlocuteur qui ose à peine la regarder.

“Pardon pour mon intrusion,” dit-elle en souriant gentiment, “je m’appelle Trinity.”

Elle lui tend la main par-dessus le siège vide qui les sépare.
Read more..

Une histoire d’amour

C'est le grand amour...
Ces jours-ci, j’observe beaucoup les pigeons.

Comme si je n’avais rien d’autre à faire.

Le matin, lorsque je suis dans un des cafés qui me servent de bureau pour mieux travailler, je regarde par les grandes baies vitrées ce qui se passe à l’extérieur. Cela se produit d’ailleurs souvent lorsque je procrastine cherche l’inspiration.

Néanmoins, mon regard suit les pigeons qui se promènent sur l’esplanade.

Et là, ces-derniers temps, leur comportement a changé.

C’est la saison des amours. :)
Read more..

« Previous Page