Un mois, pour voir

C'est le pendule de Foucault qui se trouve à Milan. Le temps passe, le pendule oscille, et vous changez vos habitudes. Ne faites rien et le pendule continuera sa route ainsi que le temps.

Vous avez décidé de modifier une de vos habitudes qui vous gêne. Cela fait partie de votre stratégie de changer une habitude par mois, dont j’ai déjà parlé. Avant de vous lancer avec toute votre passion et votre énergie dans ces trente jours qui s’annoncent excitants, il vous faut prendre quelques précautions. Autrement votre optimisme risquerait de ne pas voir le bout de ces quatre semaines. Vu l’intérêt qu’a suscité mon précédent article, c’est donc à ces petits détails que je vous propose de nous intéresser.

Bien choisir ses batailles

Le principe, je vous le rappelle, est de changer une habitude pendant un mois et au bout de ces trente jours, d’évaluer si on envie de continuer, si c’est utile pour notre vie. Soit on décide alors de s’arrêter ou d’intégrer définitivement ce changement dans notre vie.

Cette habitude, est-ce que c’est quelque chose d’important? N’allez-vous pas perdre votre temps pendant ce mois-là? Assurez-vous que le jeu en vaille la chandelle. Supposons que vous décidiez de lire une heure par jour, parce que vous voulez améliorer votre vocabulaire ou vos connaissances dans un domaine précis. Si vous détestez la lecture et ne lisez jamais, le pari n’a pratiquement aucune chance de réussir. Même si vous teniez pendant un mois, je doute que vous deveniez soudainement un amateur de la bibliothèque de la Pléiade ou que vous ayez vraiment retenu quelque chose de vos “lectures”.

Il faut y aller progressivement. Il faut choisir quelque chose de possible, quelque chose qui va dans le sens de ce que vous aimez, de ce que vous pouvez faire. Quelque chose qui sera un gain immédiat pour vous après trente jours.

Préparer son environnement

Si vous décidez d’arrêter le café pendant un mois, il est préférable de ne pas avoir de café en grain ou en poudre à la maison. Idem pour le café instantané. Il est aussi plus que recommandé d’éviter les bars et cafés où l’arôme diffusé par le percolateur risque de vous chatouiller les narines et de vous donner des sueurs froides. Pourquoi vous torturer? En évitant toute tentation vous mettrez plus de chances de votre côté.

Il en va de même pour ceux qui vous entourent. Il est très important de les prévenir. De leur expliquer les raisons de votre challenge. Généralement votre famille sera avec vous et vous supportera dans vos efforts. Les enfants sont très sensibles à ce genre de défi. Comptez sur eux pour vous aider à ne pas faiblir face aux tentations. Si à l’opposé votre conjoint se promène dans l’appartement avec un grand bol de café fumant, ne vous fâchez pas mais demandez-vous quelles sont ses motivations pour agir ainsi.

C’est la même chose avec vos amis. Si ce sont de vrais amis, ils vous aideront en évitant temporairement de vous inviter au café du coin et vous proposeront d’autres boissons quand vous les visiterez. S’ils passent leur temps à vous tenter ou à se moquer de vous, ce ne sont pas de vrais amis. Vous perdez votre temps avec eux.

Si vous décidez de perdre quelques kilos, la première chose à faire c’est de débarrasser votre appartement de toutes les friandises qui sont susceptibles de vous faire grossir. Vous ne voulez pas garder, les bonbons, les biscuits, les gâteaux, les glaces ou le coca à portée de la main. Et si ça vous paraît un peu dur comme système, demandez-vous alors si vous voulez réellement réussir votre challenge, si votre santé en vaut la peine.

Ou alors, pendant un mois, vous voulez voir quel effet ça fait de se lever très tôt et d’aller faire un footing. Vous avez préparé votre équipement, vous vous êtes inscrit ou inscrite sur un site web qui vous aide et vous accompagne dans votre effort. Vous avez téléchargé le programme de training et vous avez même téléchargé vos chansons favorites sur votre iPod. Ne faites pas la bêtise le soir de regarder trop tard la télé. N’utilisez pas un réveil à la sonnerie trop douce. Ne placez pas ce même réveil à portée de main. Tous ces petits détails comptent et vous permettent d’optimiser le succès de votre challenge.

Résister à la tentation

Dans chaque habitude que vous voulez changer, dans chaque challenge où vous vous lancez, il y a toujours un moment difficile. Ce n’est jamais facile de tenir sinon il n’y aurait pas de challenge du tout. Généralement, entre le 10ème et le 20ème jour est la période pendant laquelle les tentations sont les plus dangereuses. C’est souvent à ce moment là qu’on se dit, “ce n’est pas grave, je recommencerai une autre fois.”

C’est là qu’est toute la beauté des “trente jours”. C’est pour cela que l’essai dure un mois. Car au moment où vous vous sentez faible, pensez bien que vous n’avez plus que 18 ou 14 ou 11 jours à tenir. Notre mental peut le comprendre et l’accepter. Il y a un but. Un point après lequel on peut revenir à nos anciennes habitudes. Si votre changement avait été “pour toujours”, bonne chance pour convaincre votre mental!

Des que vous aurez passe le 20ème jour, les choses deviendront beaucoup plus faciles. Plus relaxé, vous en finirez même parfois par oublier que vous avez fait un changement et quand le trentième jour arrivera, votre décision de continuer se fera sans effort. :)

Après un mois

Mais malgré tout, il n’est pas toujours désirable de continuer. Vous avez tenu un mois, vous avez ressenti les effets et les conséquences de ce changement: vos gains au niveau du bien-être ne sont peut-être pas assez importants pour poursuivre. Alors ne vous forcez pas. Retourner à votre ancienne habitude. Buvez votre café le matin, levez-vous plus tard et aller courir après le travail. Vous êtes le seul juge de ce qui est bien pour vous.

N’oubliez pas de vous féliciter. L’air de rien, vous vous êtes prouvé que vous pouviez tenir votre parole si vous le décidiez. Et ça, c’est déjà un succès. ;)

(Photo: sylvar)

Commentaires

19 commentaires pour “Un mois, pour voir”
  1. fraZck says:

    Crois-tu que ce peut être applicable pour arrêter de fumer ?

  2. Jean-Philippe says:

    Tu veux dire arrêter de fumer pendant un mois? Je pense que c’est tout à fait faisable. Après tout, ce n’est que 30 jours! Mais je n’ai jamais fumé donc je ne parle pas par rapport à mon expérience.

    Est-ce toi tu fumes? Tu voudrais peut-être tenter l’expérience? C’est un beau et respectable challenge. A ce moment là, on pourrait tous te soutenir. :)

  3. C’est en lisant Steve Palvina que j’avais entendu pour la première fois parler de ces défis des 30 jours pour changer ou mettre en place une habitude. Et depuis je dois dire que je l’ai pas mal utilisé, et que ça aide beaucoup même si le succès n’est pas forcément assuré.

    Car tout est finalement dans nos motivations, est-ce qu’on a réellement envie de se lever tôt tous les matins, ou est ce que ce n’est pas plus sympa de manger cet éclair au chocolat plutôt que de faire attention à ces kilos qu’on arrive de toute façon pas à perdre?

    Jean Philippe le dit bien dans cet article “Cette habitude, est-ce que c’est quelque chose d’important? N’allez-vous pas perdre votre temps pendant ce mois-là? Assurez-vous que le jeu en vaille la chandelle.” et je pense que c’est l’un des points importants à prendre en compte avant de se lancer ce genre de défi.

    Pour répondre à fraZck, même si ce n’est pas tout à fait la même chose, j’ai pu lutter avec ce genre de méthode contre mon addiction au coca cola. Je sais que la cigarette est quelque chose de plus dur encore, mais sur le principe cela aide à tenir.

    Autrement je connais Guillaume qui a arrêté de fumer et qui partage ses astuces:
    http://www.sameliorer.com/2009/06/29/10-astuces-pour-arrter-de-fumer/

    Bon courage à tout ceux qui veulent changer quelquechose dans leur vie!

  4. Jean-Philippe says:

    Merci Alex pour ton témoignage sur la motivation et le lien sur le site de Guillaume. (Un très bon article)

    On attend maintenant la réponse de fraZck… ;)

  5. fraZck says:

    Effectivement, l’idée d’essayer cette méthode pour arrêter de fumer n’est pas exclue. Toutefois, ce ne sera pas pour tout de suite car ma situation actuelle n’est pas franchement propice à l’arrêt du tabac.

  6. Jean-Philippe says:

    Dommage! On aurait bien aimé suivre tes 30 jours. :) Mais y a-t-il un moment favorable pour arrêter de fumer?

  7. fraZck says:

    Désolé Jean-Philippe mais pour l’instant, trop de soucis (personnels, professionnels, …).
    Et quand tu dis “y a-t-il un moment favorable pour arrêter de fumer ?”, je te répondrais non, mais je pense qu’il y a des moments “moins défavorables”, non ?

  8. Jean-Philippe says:

    Tout à fait d’accord! Je te poussais juste un petit peu pour voir ce que tu pensais réellement en disant “favorable”. ;)

  9. fraZck says:

    Bien jouer Jean-Philippe ;-)
    Je suis prêt à tenter l’expérience mais pas tout de suite. Peut-être que je reposterai ici ou bien, pour éviter de te polluer, j’en parlerai sur mon site. De toute façon, je te tiendrai informé.

    • Jean-Philippe says:

      Oui ça serait bien de le signaler ici et de continuer sur ton site. On a tous besoin d’exemple pour mieux comprendre!

  10. Salut, et merci Jean-Philippe pour cet excellent article (et excellent blog de manière générale d’ailleurs).
    Je suis personnellement assez inconditionnel également de cette méthode des « essais de 30 jours » que j’avais découvert par le biais de Steve Pavlina.
    Merci à Alex pour le lien vers mon article :-)

    Bon courage à toi fraZck, je sais que ce n’est pas facile, je suis passé par là. Mais avec de la volonté, on finit toujours par y arriver.

    Guillaume

  11. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup Guillaume :)

    J’ai fait un peu de recherche et c’est bien Steve Pavlina qui serait le créateur de cette méthode. Il l’aurait emprunté aux logiciels “shareware” où tu peux essayer un software pendant 30 jours. Pour les amateurs, voici son article original en anglais:
    http://www.stevepavlina.com/blog/2005/04/30-days-to-success/

  12. nappyfreak92 says:

    J’ai commencé il y’a maintenant une semaine d’arrêter tout aliment sucré. Et je m’en sors bien (hurray!). J’espère seulement que je passerai le cap des 3 semaines =$ .

  13. Raphaël says:

    Hey, je viens de tomber sur cet article via ton twitter, j’aime beaucoup l’idée de se fixer une période. J’ai pas mal d’habitudes que j’aimerais changer mais que je n’arrive pas (se brosser les dents 2 fois par jour par exemple, ou faire des abdos). Je m’y mets quelques jours puis après, c’est exactement ça, je me dis c’est pas grave je le ferai demain ! J’ai juste réussi avec le coca (j’ai troqué ma bouteille de 2l/jour en mettant de l’eau dedans) !

    Bon il est un peu tard (tôt) j’ai lu en diagonale quand même, mais si ça pas été dit je rajouterai un calendrier ou un agenda et chaque jour on marque qu’on a progressé d’un jour (pour motiver encore plus).

    Affaire à suivre, article en favori !

    Raph.

  14. Jean-Philippe says:

    @nappyfreak Finalement tu as pu faire les 30 jours ?

    @Raphaël Bravo pour le coca déjà ! Par contre pour le brossage ou les abdos, est-ce que tu parles à quelqu’un de ces défis ? Si tu les gardes pour toi, c’est bien plus difficile de tenir puisque tu n’es redevable à personne. C’est pour cela que je rends mes buts publics, autrement je ne ferais rien. ;D

Commentez ce billet