Douze mois

Par le 21 December 2009
dans Vous êtes bloqués?

La flamme de votre existence vous donne de nouvelles idées pour agir, avancer, changer. Et pourquoi pas ?

C’est la fin de l’année et beaucoup d’entre nous sont déjà pris dans le tourbillon des fêtes. Pourtant, il est important de ne pas oublier le chemin parcouru. Malgré la distribution des cadeaux, les bons repas, les soirées en famille ou entre amis, il est toujours bon de repenser à l’année écoulée et d’en faire un bilan. Avant de vous lancer dans vos bonnes résolutions pour le nouvel an, prenez le temps de revenir sur les événements des douze derniers mois. Vous y trouverez des choses étonnantes.

Les petits succès

En effet, dans nos sociétés toujours pressées, on prend rarement le temps de se poser et de réfléchir sur ce que l’on a accompli pendant l’année passée. Pourquoi pas ? Après tout vous avez accompli des choses formidables ! Vous en doutez ?

Je suis persuadé qu’en douze mois, au moins une fois vous avez aidé quelqu’un. Peut-être à traverser la chaussée, à faire un devoir, à donner une direction dans la rue. Vous avez sans doute tenu une porte, donné au moins une fois votre siège dans le métro ou le bus. Vous avez peut-être rendu son porte-monnaie à quelqu’un qui venait de le perdre, ou alors écouté pendant une heure un ami ou une amie qui avait besoin de s’épancher.

Même si vous pensez que rien de spécial ne s’est produit pour vous cette année et bien ce n’est pas vrai. Comme je l’ai déjà dit, nous avons tendance à grossir nos fautes et à rapidement oublier nos bonnes actions. Donc, c’est pour ça qu’il faut faire ce bilan, tout seul ou toute seule, tranquillement allongé dans son sofa ou assis à sa table de travail, une bonne boisson chaude à côté de soi.

Nous avons tous et toutes connu des échecs. Ils ne sont pas représentatifs de notre personnalité. C’étaient juste des tentatives qui nous ont permis de comprendre là où ne pas aller, nous indiquant par défaut la bonne direction. Par contre, tous ces petits succès, ne les minimisez pas. C’est vous qui les avez créés et personne d’autre. Soyez fier de ça !

Et puis éteignez la télévision. En général, elle ne vous sert qu’à vous faire croire que vous n’êtes pas aussi bien que ceux qui sont sur le petit écran, pas aussi intelligent, pas aussi mince, pas aussi amusant, pas aussi beau, pas aussi populaire. Coupez-la pendant quelques minutes, et oubliez les faux héros pour vous concentrer sur les authentiques, ceux de la vraie vie, à commencer par vous.

Le courage de vivre

Qui est-ce qui s’est levé tous les matins de l’année, quelque soit le temps, pour aller travailler ? Qui s’est occupé des enfants tous les jours, les nourrissant, les habillant, les éduquant, leur expliquant, petit à petit, avec amour et douceur que dans la vie, ils pourront accomplir tout ce qu’ils voudront parce qu’ils en ont le potentiel ?

Qui a, pendant 8 heures au moins, jour après jour, supporté les collègues de travail et leurs humeurs, les patrons pas toujours agréables et les heures supplémentaires assassines ? Qui a tenu bon, malgré le bombardement de mauvaises nouvelles concernant la crise économique ?

Qui a perdu son emploi et depuis se bat avec courage pour faire face à la situation ? Qui s’est lancé dans son entreprise en temps qu’auto-entrepreneur, alors que tout le monde recommandait d’attendre ? Qui a fait face à un divorce difficile et, pas à pas, a commencé à reconstruire sa vie ? Qui a été dévasté par la perte d’un être cher, a pleuré à chaudes larmes et, tout doucement, commence à comprendre que pour honorer la mémoire de cette personne disparue, le meilleur, c’est de relever la tête ?

Tous et toutes, pendant ces douze derniers mois, nous avons vécu des choses plus ou moins plaisantes, plus ou moins intéressantes. Cette année, comme les précédentes nous a modelé, nous a fait découvrir de nouveaux concepts, nous a donné de belles leçons et nous a ouvert de nouveaux horizons qui sont là, prêts à être conquis, à condition qu’on veuille bien les regarder, droit dans les yeux.

Bondir

Notre existence s’écoule à un rythme débridé. Cette accumulation d’expériences, surtout en ce début de XXIème siècle, fait de nous des acteurs jouissant d’un pouvoir remarquable. Nous vivons dans des temps d’abondance. Nous mangeons à notre faim, nous vivons dans des conditions de confort incroyables.

Ces besoins de base étant remplis, nous pouvons nous consacrer à notre propre développement. Quel privilège  ! C’est une raison de plus pour ne pas gâcher cette opportunité qui nous est offerte. Pendant l’année passée nous avons tous subi ou encaissé des événements qui n’étaient pas agréables. Personne n’y a échappé. Ne vous croyez pas une exception.

Cette capacité d’endurance qui est en nous, pourquoi ne pas l’utiliser pour avancer ? Au lieu de réagir face aux événements, pourquoi ne pas agir, tout simplement ? Au moins, vous ferez des choses qui vous plairont et vous n’aurez pas de regrets. De tout façon, vous en avez la capacité, sinon rien au monde ne pourrait vous tirer du lit et vous ne vous occuperiez pas de vos enfants avec une telle abnégation. Cette énergie, vous l’avez en vous. Elle ne demande qu’à sortir.

Alors osez ! Vous avez entre 20 et 70 ans. Vous êtes toujours là. Malgré les hasards, bons ou mauvais, de l’existence, vous n’avez pas disparu. Vous êtes vivant. Il y a cette flamme en vous qui existe, parfois timide, mais bien réelle. Vous êtes présent dans notre monde. Devenez-en un acteur, pas un spectateur.

Vous en êtes parfaitement capable et ça, au fond de vous-même, vous le savez. :)

(Photo : Beth Rankin)

Commentaires

14 commentaires pour “Douze mois”
  1. david says:

    Jai 24 ans et je suis né en 2009. Découverte du potentiel d’action qui sommeille en chacun d’entre nous. En partie grace aux blogs de développement perso. En partie grace a la grande qualité des écrits de la révo perso. Pas un petit, mais un grand succès pour toi Jean Philippe!

  2. Jean-Philippe says:

    Merci David ! Cela me fait très plaisir, ce que tu me dis là. Tiens-nous au courant. :) On peut tous et toutes commencer, à tout âge. Il suffit de dire “oui” maintenant. 😉

    Pour ceux qui veulent connaître d’excellents autres blogs sur le développement personnel rendez-vous ici et choisissez selon vos affinités.

  3. Rémy Bigot says:

    La belle chose accomplie? j’ai ouvert les yeux sur ce que je rêve de faire professionnellement, je ne puis en dire plus pour le moment ^^

    C’est en parti grâce à ce blog, à d’autres, mais aussi à des livres sur le développement personnel !

    2010 sera grand, je le sens !

  4. Jean-Philippe says:

    Ton exemple est très significatif Rémy, de ce que nous devons faire un à un. Faire des rêves puis retrousser ses manches et les matérialiser. Merci pour cette belle leçon de révolution personnelle. 😉

  5. Milène says:

    Merci…

  6. Jean-Philippe says:

    Les compliments les plus simples sont souvent les plus touchants. Merci Milène. :)

  7. Valérie says:

    Cette prise de conscience là est très émouvante. Le bilan est un moyen de prendre conscience du chemin parcouru. Pour ma par, il ne s’agit pas d’une autoroute mais d’une multitude de sentiers, ratissant un paysage formidable parsemé d’inattendus! Merci la vie!

    (En passant, mon site est revenu en ligne. Merci de m’en avoir informé. Il est un peu statique et nécessite un rafraîchissement. Je songe à éditer un blog!)

  8. Jean-Philippe says:

    Voilà une belle image Valérie. Certains diraient que tous les sentiers mènent à Rome mais je pense qu’ils nous emmènent vraiment là où consciemment on désire aller. A nous de décider où ! :)

    (Je ne peux toujours pas voir ton site. La page reste blanche après avoir “loadé” quelque chose.)

  9. Nicolas R says:

    “Alors osez ! Vous avez entre 20 et 70 ans.”

    A 19 ans et avec de nombreux sites de développement personnel dans mon agrégateur je peux affirmer être meilleur que ce que j’étais il y a un an, je sais où je vais et je sais également que chaque lecture sur ce blog ou ses similaires est bénéfique à un plus haut point.

    Merci pour tout ce que tu apportes au quotidien à tes lecteurs, même ceux qui n’ont pas encore 20 ans 😉

  10. Jean-Philippe says:

    Je me disais bien que j’avais oublié quelqu’un ! 😉

    Merci beaucoup Nicolas R de me rappeler qu’il n’y a pas de limites pour commencer sa révolution personnelle. Maintenant si un ou une jeune de 71 ans pouvait m’envoyer le même message…

    Et continue à nous faire des riffs ! :)

  11. Fernand ne blog pas mais du haut de ses 92 ans il me réconforte bien plus souvent que je ne peux le faire pour lui (quoique, il parait que de lui consacrer un peu de temps lui apporte beaucoup selon lui).

    A 92 ballets, l’oeil vif il est la chaque matin à s’activer presque autant que moi. Nous vivons dans un village de 57 habitants sur une étendue de plus de 10 km². En dehors de nos 5 voisins directs, le plus proche voisin est à 2 km et le centre du bourg à 4km.

    Ramasser les noix, les feuilles mortes ou s’occuper de son jardin et du bois pour la cheminée, son autant de priorité pour lui, qui veut conserver un environnement calme propre et reposant. (en cet hiver, les priorités du printemps prochains seront toutes autres!).

    Mon statut d’invalide mangeur de platane font que mes priorités sont légèrement différentes. Quoique d’avoir pu marcher et me baisser pour l’aider au début de l’hiver on été des petits succès forts agréables pour moi aussi …

    Plus souple et plus alerte que moi, malgré mes 60 ans de moins, il a amassé bien plus de noix que moi.

    A 92 ans, il a parfois bien plus de projets que moi, chacun dans notre vision de l’avenir et dans les proportions qui sont les nôtres. Il projette d’être la l’hiver prochain pour amasser toujours plus de noix que moi.

    C’est notre défi “à nous” pour 2010 😉

    Ne lui dites surtout pas que j’ai fais d’énorme progrès depuis ma dernière opération et qu’en 2010 je vais la battre à plat de couture :):):)

  12. Didier says:

    Bonne et heureuse année 2010 à toutes et tous.

    Merci à Jean-Philippe d’éclairer le chemin.

    :-)

  13. Jean-Philippe says:

    @Manu (Infirmier) Merci beaucoup pour ce très simple et très beau témoignage. On aurait bien envie de rencontrer Fernand pour bavarder un peu avec lui et tirer quelque sagesse de ses propos ! On compte sur toi pour les prochaines noix et je suis sûr qu’il sera très heureux que tu le battes. 😉

    @Didier Merci et bonne année aussi !

Commentez ce billet