Les femmes sans peur : Caroline Aubert

J’ajoute aujourd’hui une nouvelle catégorie à Révolution personnelle : Les femmes sans peur ! (Inspiré par ma série du même nom.) Pourquoi ? J’explique tout en bas de page et aussi, comment vous aussi, vous pouvez participer. :)

En attendant, je laisse la place à la première femme sans peur, Caroline Aubert. :)

————

article-caroline2

Aujourd’hui, j’ai la joie d’être invitée sur le blog de Jean-Philippe Touzeau. C’est un honneur et un véritable cadeau pour moi ! Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce que Jean-Philippe écrit sur les femmes et sur leur courage. D’ailleurs, son article “Les femmes sont elles courageuses ?” a véritablement fait trembler mon petit cœur !…

Je crois que, de nos jours, la femme a vraiment de quoi faire peur. Tout d’abord, c’est Elle qui donne la vie. Il faut tout de même avouer que cette puissance peut fasciner, voire, effrayer la gente masculine ! Ensuite, elle détient tant de qualités qu’elle peut paraitre inaccessible : beauté, force, créativité, empathie, sensibilité …. Alors quand, malgré tout, un homme lui rend hommage, cela me touche ! C’est pourquoi j’ai envie aujourd’hui de partager avec lui et avec vous, ses lecteurs, ma vision de la vie et mes petits secrets de réussite. Et vous expliquer en quoi l’argent est un révélateur spirituel.

La fierté d’avoir de l’argent, de “posséder”

Vous l’aurez compris, moi, Caroline Aubert, je suis une femme, une femme fière de son parcours, fière de son chemin et qui aime beaucoup la vie. Mais ça n’a pas toujours été le cas.

Je suis issue du monde de la bourgeoisie et fille de cadres bancaires. J’ai donc naturellement suivie la voie familiale et obtenu un bon travail dans le domaine du contrôle de gestion. J’étais fière d’être cadre, d’avoir un bon salaire ce qui me permettait d’être propriétaire de mon logement et de ma voiture et de pouvoir offrir ce que je souhaitais en terme matériel à mes deux beaux enfants qui ne manquaient de rien…..excepté que je ne les voyais quasiment pas et que leur éducation m’échappait complètement.

J’ai très vite passé le cap de cette fierté de “réussite” pour me rendre à l’évidence : je n’aimais pas ma vie, je ne m’y sentais pas bien, j’avais l’impression de ne pas la vivre et d’être une véritable esclave dans un monde asservi. Tout le monde, en commençant par mes plus proches, me disait que c’était normal, que c’était ainsi, qu’il fallait se sacrifier, d’autant plus que j’avais des enfants. Ma pression intérieure montait doucement et je l’évacuais en écrivant et en scandant mes textes sur scène. A ce moment-là, je menais une double vie, à côté de mes enfants : la journée j’étais au travail et le soir avec des poètes. Je voyais encore moins mes enfants mais au moins je survivais ! La séparation avec leur père est apparue rapidement comme une évidence : il ne me comprenait pas, il ne comprenait pas cette soif de liberté qui remontait de plus en plus à la surface, il ne trouvait pas cela digne d’une “bonne mère de famille”. (Je ne sais pas où est la dignité quand on est en train de devenir folle ! Je crois surtout que la société nous met dans des cases, d’autant plus facilement quand on est une mère de famille).

L’argent comme zone de confort

Pendant des années je pensais que je n’aurai pas d’autres choix que de mener une vie qui ne me plaisait pas parce que j’avais des enfants : Ah, les enfants!…ils mangent, ils jouent, ils s’habillent et grandissent vite, bref vous connaissez la chanson, n’est ce pas ? Il faut assurer pour eux, il faut gagner beaucoup d’argent pour assumer tout ça….Il faut donc accepter une vie qui ne nous plait pas et quelque part, rester dans sa zone de confort….L’argent dans ces cas là est considéré comme un but : il FAUT en gagner pour être heureux !

Mais voilà, un jour la pression est trop montée et ma colère a explosé : j’ai demandé à mon patron de me licencier et il l’a fait…immédiatement ! J’ai été virée sur le champ ! Moi-même en allant travailler ce matin-là, je ne m’y attendais pas !

Beaucoup de personnes auraient pu trouver cela terrible. Moi j’étais heureuse, sans travail mais heureuse ! Les réflexions allaient bon train mais je ne les écoutais pas, je ne les écoutais plus, j’avais retrouvé ma liberté. Ma liberté d’écrire la vie qui me convient ! Devant moi, une page blanche : plus d’homme, plus de travail, beaucoup était possible. Tout était possible!

Libre, sans argent

A ce moment là, je ne savais plus trop qui j’étais; mon cerveau a lâché beaucoup de pression d’un seul coup et c’est ainsi que j’ai (re)découvert un autre côté de la vie : celui de notre responsabilisation en tant qu’être humain conscient, celui de l’énergie, celui du chemin de la vie, de l’amour et de l’empathie. Comprenez bien, toutes les barrières que je m’étais construites lorsque j’étais dans ma zone de confort, dans ma prison dorée, se sont littéralement brisées. Il ne me restait plus grand chose hormis la recherche de la compréhension de la vie et les expériences sensibles que le lâcher-prise permet. Ce fut un merveilleux voyage, il m’a ramené à mon enfance qui était remplie de questionnements existentiels, de prémonitions, de visions et d’intuitions (un peu comme celui de tous les enfants, non ?)

J’ai cherché, j’ai questionné, et j’ai littéralement compris que je “dirigeais” ma vie. Que l’argent pour moi, était une obligation. Je me suis aperçue que je ne m’étais jamais interrogée sur le rapport que j’entretenais avec lui. J’ai travaillé cette conscience de moi, des autres, de la vie et je n’ai pas fini ! Pour une fille de directeurs de banque asservis, m’autoriser à penser à tout cela et à le travailler était révolutionnaire !

L’argent, révélateur spirituel

Le voyage que j’ai entrepris m’a amené à comprendre que l’argent est un outil qui sert de révélateur spirituel. Ce voyage m’a donné la joie d’écrire mon premier livre Le Capital au Grand Cœur – le lien entre l’économie et la spiritualité. En effet, il nous montre nos croyances limitantes et nous aide à les transmuter. L’argent est une énergie qui s’adapte à la notre et à nos intentions.
Tout dépend de notre façon de l’appréhender et de l’éducation que nous avons reçue par rapport à lui. En effet, si pendant toute votre enfance vous entendez vos parents vous dire que l’argent est sale et qu’il ne fait pas le bonheur, il y a fort à parier que vous ne finirez pas riche à million. Si on vous inculque, comme à moi, que l’argent est une fin en soi, vous ne verrez plus le chemin à parcourir mais uniquement le but final. Si au contraire, on vous explique que l’argent est une énergie, que l’argent est un échange entre nous autres, êtres humain, que l’argent est amour, vous devriez être plus serein; et vous n’en manquerez sûrement pas…..

L’argent s’accouple fort bien avec l’amour de soi. Et surtout, l’argent nous sert à créer notre vie, celle qui nous ressemble, qui nous plait, celle qui est à notre image. Pour toutes ces raisons j’aime l’argent. Et vous ? Quel est votre rapport à l’argent ? Je serai heureuse de vous lire et de vous répondre dans les commentaires 😉

caroline-aubert2-small

Caroline Aubert

————

Pourquoi une catégorie Les femmes sans peur ?

Pendant mes recherches pour écrire ma série La femme sans peur, plus je me suis documenté sur l’apport de la femme à travers les âges et plus j’ai découvert des informations incroyables sur leur position centrale dans la société (je les partage en particulier dans le volume 3 de la série). Ce sont des éléments que l’on passe trop souvent sous silence. Je le dis sans condescendance aucune, je suis simplement admiratif par tout ce que peuvent accomplir les femmes, sans fanfaronner et sans rien demander en retour. Mais ça, vous le saviez déjà si vous lisez mon blog. 😉

Alors, Les femmes sans peur qui sont-elles de nos jours ? Elles œuvrent partout, à tous les niveaux de l’échelle sociale et dans tous les pays du monde, le plus souvent anonymement. Il n’y en a pas qui sont meilleures que d’autres. Elles méritent toutes notre respect. :)

Et vous ? Êtes-vous une femme sans peur ? Avez-vous surmonté certains obstacles (petits ou grands) qui se dressaient devant vous ? N’hésitez pas à me contacter pour venir témoigner ici, comme l’a fait Caroline Aubert et d’autres, très bientôt. Merci d’avance ! :)

Je voulais terminer sur cette photo, prise il y a quelques jours :

3-starss

De gauche à droite, vous reconnaitrez peut-être les présidentes actuelles de l’Argentine (Cristina Kirschner), du Chili (Michelle Bachelet) et du Brésil (Dilma Rousseff). Il y a quarante ans, ces trois mêmes pays étaient opprimés, commandés par des généraux dictateurs.

Un beau symbole, non? :)

Commentaires

22 commentaires pour “Les femmes sans peur : Caroline Aubert”
  1. Décidément, tu as toujours de nouvelles (belles !) idées. Je suis curieuse de voir quelles personnalités tu vas nous faire découvrir :-)

    Florence

    • Amibe_R Nard says:

      C’est vrai qu’elle n’en dit pas assez Caroline.

      Je vais la chatouiller, pour découvrir un peu plus sa personnalité.
      l’Amibe_R Nard

    • Merci Florence ! Si tu le désires, tu pourrais en faire partie… tu as de quoi raconter, non ? 😉

  2. PHAMTHI says:

    BRAVO
    C EST IMPORTANT DE METTRE DES FEMMES EN VALEUR

  3. Amibe_R Nard says:

    Bonjour Caroline

    Je trouve ta conclusion un peu, beaucoup même, contraire à ce que tu dis auparavant.

    Et surtout, l’argent nous sert à créer notre vie, celle qui nous ressemble, qui nous plaît, celle qui est à notre image.

    exemple ici :
    Beaucoup de personnes auraient pu trouver cela terrible. Moi j’étais heureuse, sans travail mais heureuse ! Les réflexions allaient bon train mais je ne les écoutais pas, je ne les écoutais plus, j’avais retrouvé ma liberté. Ma liberté d’écrire la vie qui me convient !

    et ici :
    A ce moment-là, je menais une double vie, à côté de mes enfants : la journée j’étais au travail et le soir avec des poètes.

    Est-ce que l’argent peut acheter ta liberté ?
    Est-ce que la compagnie des poètes était payante ?

    Est-ce qu’avant, tu n’avais pas cet argent, qui te permettait de créer ta vie, celle qui te ressemblait… et pourtant ô combien déplaisante, puisque tu as démissionné.

    L’argent n’achète pas l’amitié, ni l’amour de soi.
    Ça, tu le construis sans argent. Sinon tu te trouves sur des bases si fragiles qu’un simple revers d’argent te détruit complètement.

    En plus, les passions, ça ne s’achète pas. Si on ne décide pas d’être heureux maintenant, avec ce que l’on a, on ne sera jamais heureux.

    En clair, tu ne peux pas acheter une minute de temps, tu peux juste la vivre.
    Et la vivre heureux dès que tu le décides.

    Tu le constates, je n’aime pas spécifiquement l’argent. Peut-être que c’est une énergie, comme tu le dis, mais ça demande plus d’explications.

    L’argent, j’en ai suffisamment pour vivre. J’ai trouvé des moyens simples pour en avoir de manière suffisante. Aussi, je souris quand tu dis il y a fort à parier que vous ne finirez pas riche à millions… comme si c’était un but en soi.

    C’est très étrange que tu puisses avoir ces mots, lorsque tu as montré “il ne trouvait pas cela digne d’une “bonne mère de famille”.
    Ta démission est du même ordre, quand tu te moques de ce que les autres disent ou cancanent sur ton compte.

    Tu t’es enfin rendu compte que le paraître était la chose la plus coûteuse au monde… Et pourtant, on retrouve son empreinte qui s’agrippe dans tes mots. Etrange.

    Etrange. Ou alors tu n’en dis pas assez.

    C’est un peu comme sur ton site, tu n’es pas assez généreuse de tes mots.
    En plus tu bloques le bouton droit de la souris, ce qui rend encore plus désagréable la circulation sur ton site. Tout ça pour te protéger contre la recopie… Caroline, si tu savais combien c’est inutile. Inutile et vain… sauf à perdre des lecteurs.

    Mais bon, c’est comme pour l’argent, on peut avoir peur d’être pillé en permanence et acheter des moyens de protection, des assurances… sans se rendre compte que le pillage a déjà commencé, et là de manière sûre !

    Dès qu’on a peur du lendemain, on perd une fortune.
    Et on perd aussi en liberté.

    L’argent ?
    Tu veux savoir mon rapport à l’argent.

    Je crois en avoir déjà beaucoup dit. Mais pour moi l’argent n’est qu’un moyen. Pas une énergie (*). Je fonctionne à un tout autre carburant : je veux avoir du plaisir à ce que je fais et rester curieux de tout. Même si ça ne me rapporte rien en monétaire. Ni même en paraître.

    Je ne base pas ma vie sur le piège de l’argent. J’ai choisi d’autres valeurs.

    (*) Oui, je reste curieux de tout, c’est pour ça que j’attends tes explications sur le sujet. :-)

    Bien Amicalement
    L’Amibe_R Nard

    • Merci l’Amibe pour ton commentaire ! Toujours aussi “titilleux”, n’est-ce pas ? :)

      Chacun possède son point de vue sur l’argent et cela dépend de son propre niveau de développement. Personnellement, j’ai eu ma période je rejette l’argent, puis ma période tout pour l’argent avant ma période actuelle… 😉

  4. Bonsoir Amibe,
    Merci pour ton long commentaire…certainement trop long pour que je puisse y répondre…surtout que je ne comprend pas très bien ce que tu cherches, ce que tu attends que je te dise…
    Je livre ici mes perceptions tirées de mon vécu, je pense avoir cette générosité là. Peut être cela ne te suffit pas mais je donne ce que j’ai, ce que je peux donner et ce que je suis. Peut être, devrais tu lire des romans ou des choses plus longues, je ne sais ?
    Au plaisir Amibe,
    Bonne soirée,
    Caroline

    • Merci encore Caroline d’avoir été mon invitée ici ! Tu as osé et c’est très bien. Compliments et “titillements” suivent et c’est bien normal lorsque l’on commence à se faire connaitre dans la blogosphère. 😉

      • Merci à toi Jean-Philippe pour m’avoir si gentiment accueilli sur ton blog 😉
        Pas de souci pour Amibe, juste que je ne comprend pas ce qu’il cherche et ce qu’il attend comme réponses…

    • Amibe_R Nard says:

      Bonjour Caroline

      Ce que je cherche, c’est de savoir en quoi l’argent est une énergie, pour toi.
      Plus fort, tu parles d’un révélateur spirituel.
      Tu laisses le lecteur sur sa faim à ce niveau.

      Pour les romans, ne t’inquiète pas, j’en ai à peu près un millier en attente ;-). Mais c’est vrai que j’ai l’habitude de lire beaucoup plus long. Donc oui, ça m’influence sur ce que je lis.

      Et comme je lis pas mal, je connais déjà ce que tu dis (nous avons les mêmes références, Tim Ferriss, Tony Robbins et d’autres).
      Donc je connais déjà… sauf pour l’argent énergie, sauf pour l’argent révélateur spirituel.

      Là, ça c’est nouveau.
      Là, tu as du neuf.

      Un angle évident d’intérêt… à exploiter beaucoup plus.

      @Jean-Philippe

      Oui, on ne titille que ce ou ceux qu’on apprécie. :-)
      Sinon, on passe son temps à autre chose.

      Et puis, sur le site de Caroline, on voit une image qui parle de “sortir de sa zone de confort”. Normal que je tente de la pousser hors de sa zone de confort :o)

      Mais bon, tu as raison, je suis terriblement taquin quand je vois les possibilités offertes par une thématique en jachère.
      l’Amibe_R Nard

      • Bonsoir Amibe,
        Merci pour tes éclaircissements et là je te comprend mieux 😉
        L’argent est un outil d’évolution spirituelle, du fait que le chemin de l’abondance est source de travail sur soi, de remise en question, de transmutation des croyances, etc…donc il est un révélateur spirituel puisqu’il nous pousse à aller chercher qui nous sommes au fond de nous, à nous nettoyer pour purifier notre diamant et à se demander ce que l’on peut offrir au monde, ce que l’on a de meilleur à offrir tout en pensant à soi, aux siens et à son bien-être. De ce fait l’argent est crée par l”homme certes mais aussi par la source, l’énergie universelle si tu préfères donc l’argent est aussi de l’énergie et voilà comment l’argent nous permet de faire le lien entre la Terre et le Ciel 😉

        Je t’invite à télécharger gratuitement sur mon blog “Le manifeste de l’argent”, tu as également accès à mon livre et bientôt je vais donner des séminaires sur ce sujet, alors si tu le souhaites, plein de contenu sont et vont arrivés tout bientôt !

        Bonne soirée Amibe

        • Amibe_R Nard says:

          Bonjour Caroline

          OK, c’est nettement plus compréhensible exprimé de cette façon.
          On sent bien que l’argent n’est pas une chose à aimer pour ce qu’elle est, mais pour la transformation qu’elle engendre.

          Ce n’est pas l’amour de l’argent d’un avare comme Picsou qui aurait pu, lui aussi, dire :
          L’argent s’accouple fort bien avec l’amour de soi. Et surtout, l’argent nous sert à créer notre vie, celle qui nous ressemble, qui nous plaît, celle qui est à notre image. Pour toutes ces raisons j’aime l’argent.

          … avec un tout autre sens. :-)

          Voilà pourquoi ton message m’est incomplet. On ne te connaît pas vraiment, à part que tu es descendante de banquier, et les banquiers sont plutôt (a)grippe-sous, voire des Picsou.

          Tu notes la différence de perception entre ce que tu dis et ce qui est compris.
          Je suis fille de banquier, j’aime l’argent = je suis grippe-sous.
          C’est la perception qu’on peut en avoir.

          Or (à l’évidence de ton site), ce que tu aimes dans l’argent, ce n’est pas l’argent lui-même, c’est le travail, la transformation intérieure qu’il demande pour l’obtenir. C’est cette synchronicité de l’univers qui répond à tes aspirations profondes, suivant la loi de l’attraction universelle.

          Mais tant que tu n’es pas libre, et parfaitement clair dans ton esprit, cette synchronicité est difficile à obtenir. Parce qu’il y faut des conditions. Il y faut une ouverture d’esprit, une curiosité d’enfant qui n’a aucun doute en lui. Il faut être totalement engagé dans son action, prêt à sauter sur les occasions. Et des occasions, on en a tous les jours sauf que, tu as raison, de nombreuses peurs, de nombreux conditionnements nous bloquent et nous empêchent de les voir.

          Savoir se servir de ce que l’univers nous met dans les mains, chaque jour, pour atteindre son but, c’est ça la véritable loi de l’attraction.

          Bien Amicalement
          L’Amibe_R Nard

          PS. Tiens, puisqu’il s’agit d’attraction.

          Voyons voir ce que la lecture de ton site m’a “attiré” comme remarques.

          Tu l’as vu, ce que tu dis engendre une perception différente suivant la personne qui lit. Toi, tu as ton vécu d’auteur, tu penses être limpide et clair, mais le lecteur a son propre vécu, et une toute autre perception. Il ne peut pas comprendre ce que tu ne dis pas, ou alors il l’interprète d’une autre façon.

          J’ai souvent cette impression, dans tes billets, que tu penses être claire, mais il y manque des explications. Au moins pour celui qui n’a pas le même vécu que toi.

          Ce sentiment est peut-être dû aussi à ceci :

          Tu utilises des polices différentes, parfois en plein milieu de phrase.
          Perception => c’est chaotique et bordélique. Ça fait amateur, et pas très sérieux.

          Les images sont trop petites, presque enfantines pour certaines.
          Perception => Ça fait amateur.

          Même quand on clique dessus, elles ne s’agrandissent pas.
          Perception => Ça fait amateur.
          Et sur celle où il y a les tarifs suivant les parrainages, c’est juste illisible. Ce qui est contraire au message que tu veux transmettre. => Perception je ne dis pas tout => je cache des choses.

          Tu as aussi beaucoup de pages écran à faire descendre avec l’ascenseur. (interlignes trop larges, police très très grosse pour certains titres)
          Au-delà de trois-quatre pages écran, tu as perdu la majorité de tes lecteurs, (sauf ceux qui aiment lire 😉 ).
          Perception => C’est mal pratique, à l’image du bouton droit qui bloque la circulation (qui fait amateur là aussi).
          Inspire-toi du blog de Jean-Philippe pour la présentation (police et images).

          Autre point qui se retrouve encore dans tes vidéos, et sur ton site. Ton insistance à être contactée, (et dans une certaine mesure, au cours de tes vidéos à une retransmission via les réseaux sociaux.)
          (Ma) Perception => on dirait que tu appelles au secours. :-)

          Si c’est intéressant, t’inquiète, ce sera retransmis sur les réseaux sociaux.

          Pour moi, les pages les plus pros de ton site :
          Les mieux écrites, les mieux présentées, les plus “complètes”… Celles qui pourraient te servir de modèles :

          http://carolineaubert.net/caroline-aubert-coach-de-vie/
          http://carolineaubert.net/offre-de-coaching/ (ici, je n’aime pas le mot marre, langage trop relâché à mon goût)

          Sur cette dernière page, j’aime bien le poème de Jean-Michel Schanen (même si je le préfère un peu plus personnalisé)

          J’imagine une voix-amie qui me parle,
          J’imagine une voix qui m’aide à explorer mon propre esprit,
          J’imagine une voix qui m’entraîne vers le plus beau, le plus simple
          Et le plus étonnant des voyages.
          Un voyage dans ma vie.
          Un voyage dans mes rêves.
          Un voyage hors du temps.

          J’ai l’impression que c’est ça que tu souhaites offrir avec ton coaching.

          Sinon, ton Manifeste de l’argent est une bonne synthèse de ce que l’on peut lire sur ton blog.
          Même si on demande un peu quel genre de coaching tu peux apporter. Comprendre : qu’est-ce que tu peux m’apprendre ? En quoi ça consiste une heure de coaching, des échanges, des exercices… Comment ça se passe ?

          Un dernier truc :

          b. le coach s’engage au respect du secret professionnel, à ne pas exploiter, à titre personnel la relation avec le client et à exercer sa profession dans le plein respect de la législation du pays dans lequel a lieu l’intervention. => “dans lequel a lieu l’intervention”… c’est ambigu, le pays du coach ou celui du client ?

          Voilà, à toi d’en faire, ou non, quelque chose.

          PPS : c’est toi qui joues du piano ? 😉

          • Amibe_R Nard says:

            @Jean-Philippe,

            Oups ! Encore du long. Tu peux couper si c’est trop long. 😉

            • Pas de souci ! Tu as pris la peine de détailler tes impressions, ce qui montre ton respect pour Caroline. :)

              PS : Pour écrire une réponse pareille, il te faut au moins 30′, non ? 😉

            • Amibe_R Nard says:

              Oui, au moins 30′. 😉
              Et regarder son blog et ses vidéos, sans doute le quadruple…

              Mais là, il y a un certain profit. J’ai repéré quelques titres que je ne connaissais pas.

              Merci à toi Jean-Philippe de l’avoir invitée.
              l’Amibe_R Nard

          • Bonsoir Amibe,

            “On sent bien que l’argent n’est pas une chose à aimer pour ce qu’elle est, mais pour la transformation qu’elle engendre. “Oui donc j’aime l’argent car il permet cette transformation 😉

            “Voilà pourquoi ton message m’est incomplet. On ne te connaît pas vraiment, à part que tu es descendante de banquier, et les banquiers sont plutôt (a)grippe-sous, voire des Picsou.”

            Je ne crois pas que ce sont les BANQUIERS qui sont comme ceci ou comme cela, je crois que chacun est un être humain avec ses croyances, ses qualités et ses défauts (qui peuvent aussi être des qualités ;-)). Les banquiers sont des êtres humains comme les autres, et c’est nous qui les trouvons Picsou…Pourquoi ? Parce que l’argent est un révélateur, il décuple qui nous sommes au centuple, il est souvent au centre des rapports de force, des relations de manipulation, etc… et qui garde notre argent ? Et bien, notre banquier 😉 Donc nous voyons souvent notre banquier avec notre oeil de tigre qui nous reflète nos peurs, et nos croyances même inconscientes. Les banquiers sont des êtres comme toi et moi, pas plus, pas moins…d’ailleurs, ma banquière est une fidèle lectrice de mon blog 😉 cela est juste une anecdote pour te faire sourire, je l’espère 😉

            Pour le reste de ton commentaire, je suis d’accord avec ce que tu écris

            Je te remercie pour le long moment que tu as passé à regarder mon blog 😉 Il est vrai que mon blog représente mon parcours qui a été, je crois, assez rapide et donc les textes peuvent sembler assez bizarre si on les compare entre eux.
            Ce que tu écris a de la valeur pour moi et je compte bien m’y plonger, Merci 😉

            Concernant le poème, oui c’est cela entre autre que j’ai envie d’offrir. Ce poème a été écrit par un de mes très bons amis, il y a quelques années déjà 😉 Sauf que je crois qu’il est important d’y rajouter l’ancrage 😉

            Pour le coaching, cela va venir, je suis entrain d’y travailler…chaque chose en son temps 😉

            Ce n’est pas moi qui joue du piano, c’est un de mes amis 😉

            Merci Amibe,
            Agréable soirée,
            Caroline

            • Amibe_R Nard says:

              Bonsoir Caroline

              Oui, enfin pour les banquiers, j’ai une autre impression avec les différents conseillers financiers que j’ai eu la brève occasion de croiser.

              Brève, parce que le taux de rotation est pour le moins énorme dans la banque où je suis. Tous les ans, une nouvelle personne.
              Et puis ces nouveaux, je les vois surtout regarder s’ils peuvent me faire signer, très vite, un contrat qui leur sera profitable pour monter dans leur hiérarchie. Bien avant de regarder l’intérêt du client. (comprendre : tant pis si moi j’y perds des plumes par la suite, eux seront partis)

              Pour l’effet Picsou, je vois quand même l’effet à la Google. Un petit euro, un petit euro par là. Frais de versement pour ceci, frais de versement pour cela, sans oublier les frais de dossier… alors que je vais leur prêter de l’argent…

              Tiens, si je devais faire un parallèle avec ton activité, c’est comme si je te demandais 200 euros pour frais de dossier et frais de versement, avant même que tu puisses me coacher.
              Sans aucune garantie que je suive ton coaching par la suite.

              T’es sûre que tu vas accepter le deal ? 😉

              Je suis pas frileux, mais ce genre de rapports humains, j’évite.
              Peut-être qu’un jour, je vais tomber sur un banquier sympa et honnête, qui me parlera des petites lignes (petites lignes que je lis toujours avant de signer. Oui, j’aime bien lire ! :-) Lire et chercher les failles.)
              Pour l’instant, je n’ai pas trouvé cette perle rare.

              Bon, en même temps, vu que je ne cherche pas ce genre de personne, peu de chances que je l’attire. Ce qui ne m’empêche pas d’appliquer les principes de mes parents et grands-parents. 10 % de côté, 10 % de don, et le reste au besoin en circulation.
              Je me reconnais dans ce que tu proposes.

              Ce n’est pas moi qui joue du piano, c’est un de mes amis
              Ah ok ! Alors, toi tu récites des poèmes, et tu utilises sans doute le fer à repasser. :o)
              l’Amibe_R Nard

  5. Et bien alors, peut être tu seras prochainement parmi nous pour mon premier stage par exemple !
    En tout cas, ce sera avec plaisir que je t’y recevrai
    Oui j’écris des poèmes, je les récite et je jongle avec mon fer à repasser pour que mes enfants soient tous beaux tout propres 😉 Ah l’amour !

  6. MarieBo says:

    Bonjour Caroline,

    Je serai beaucoup plus brève que « l’AmiBernard ». 😉

    J’ai examiné ton site et téléchargé ton ebook gratuit.
    J
    e suis persuadée que tu as personnellement réussi, en te posant en marge de la société, et en développant ton propre modèle de « prospérité ».

    Cependant, comme la concurrence est féroce entre tous les coachs qu’on voit apparaitre fréquemment sur le Net, il serait bon, pour ajouter à ta crédibilité, que tu énumères les formations que tu as suivies ainsi que les Associations de Coachs Certifiés auxquelles tu appartiens.

    Peut-être que tu les as mentionnées et que ça m’a échappé.

    On ne sait jamais !!!

    Bonne chance à toi !

  7. Bonjour MarieBo,

    Eh bien mon site passe sous l’oeil critique de tous en ce moment, merci 😉
    Mon blog est en effet entrain de se faire une nouvelle peau, l’avez vous senti ? Est ce la LA qui fonctionne à plein régime ? 😉
    Je ne suis pas certaine de mettre poser en marge de la société, j’ai juste une démarche d’évolution spirituelle. Ce qui m’apporte de la joie est de trouver une harmonie de vie, grandir, évoluer et transmettre. En cela je pense avoir réussi, comme tu le dis MarieBo.
    Merci pour tes encouragements !

  8. olga says:

    j’ai constatée ta personnalité que vous avez présenter.
    je suis totalement pour ces idées .
    en fin du compte merci pour le partage.

  9. Jack says:

    Merci pour toutes ces informations.
    Ton article est très utile et enrichissant.
    Je trouve tous tes articles très intéressants,merci pour le partage.

Commentez ce billet