Stupeur et tremblements au Japon

Par le 14 March 2011
dans Ma vie en sashimi

Aéroport de Sendai

Franchement, je n’aurais jamais cru qu’un jour je reprendrais le titre d’un livre d’Amélie Nothomb pour un de mes articles. Je suis plutôt du style “relax”, du genre “apprécier les petits moments de la vie”, de la confrérie des personnes dont le leitmotiv est “aller vers ses passions”.

Mais maintenant, la situation est différente.

Depuis vendredi c’est la stupeur face à l’amplitude du désastre qui a frappé le nord-est du Japon. Nous sommes, ici à Tokyo, à environ 300 km au sud de la zone de Sendai, la ville et sa région qui ont subi le plus gros du tremblement de terre puis le tsunami. On se dit qu’on a eu de la chance.

Les Japonais, peuple digne, ne montrent aucun signe de panique mais les magasins voient leurs provisions disparaitre rapidement. Pourquoi ?

A cause des tremblements.

Après une secousse de l’ampleur de celle que nous avons vécue vendredi 11 mars 2011, nous sommes presque assurés d’en subir au moins une autre, forte.

Alors, à chaque fois que la terre tremble à nouveau – et elle bat la chamade depuis vendredi – , on se regarde, on se demande combien de temps cela va durer, on retient son souffle et quand cela se calme, on reprend ce que l’on faisait comme si de rien n’était.

Mais ces petits tremblements à intervalles réguliers font un travail de sape. C’est difficile de reconstruire quelque chose ou de reprendre une vie normale quand à chaque moment une nouvelle réplique peut tout faire basculer. (Et je ne parle même pas du nucléaire)

La nature reprend ses droits.

La vie prend toute sa valeur.

Avec Takako ma compagne, nous sommes touchés moralement comme toute personne vivant dans la région en ce moment. (J’ai la chance d’avoir reçu de nombreux messages de soutien sur ce blog, par email, twitter ou facebook. Merci à tous pour vos petits mots qui sont importants pour nous). Ceci dit, ce n’est rien par rapport à ceux qui sont au nord et qui ont tout perdu, y compris des êtres chers.

Alors je me dis que je peux peut-être faire quelque chose pour eux. L’inaction nourrit l’angoisse. Tout ne va pas bien non plus pour les ressortissants Français mais il y a plus, bien plus urgent. Par mon blog, je peux agir.

Je le dis souvent, faire un pas en avant, chaque jour, c’est important.

J’ai organisé récemment le challenge Cloudbraining, où un groupe de personnes s’unissaient pour avancer ensemble et se soutenir vers un but. Pourquoi ne pas recommencer avec un objectif différent ?

J’avais prévu de sortir mon nouvel ebook Reconquérir sa vie au prix de 27 euro le 24 mars prochain. J’avais un plan marketing ainsi qu’un budget de 100 euro pour offrir un lot après tirage au sort et créer le buzz autour de mon livre. Évidemment, tout cela est annulé et le budget cadeau ira rejoindre une des organisations qui travaille au nord de Tokyo pour aider les sinistrés.

Mais 100 euro, c’est une goutte d’eau, vu les besoins ici.

Je peux faire mieux.

Nous pouvons faire mieux

Le challenge Cloudbraining, c’est s’entraider, se soutenir. Nous sommes un peuple, sur une planète.

Moi, je peux mettre en vente mon ebook immédiatement en proposant qu’une partie du prix de vente (je pensais à au moins 50%) aille directement aider ceux qui en ont vraiment besoin dans le nord. Je peux recueillir les fonds, rechercher sur place une organisation sérieuse et lui remettre directement la somme que nous réunirions, tous ensemble.

Qu’en pensez-vous ? Je me fais des illusions ? Est-ce qu’un groupe de “Cloudbraineurs” peut faire une différence ? Avez-vous peut-être de meilleures idées ?

(Merci de retransmettre par email, twitter, facebook, etc.)

(Photo : AP Photo/Kyodo News via mlive)

Commentaires

54 commentaires pour “Stupeur et tremblements au Japon”
  1. J’en suis si il le faut! Peu importe le temps que j’y consacrerais, si je peux aider pour quelque chose, ce sera un plaisir!

  2. Melltoche says:

    J’en suis aussi…
    Faire la différence, je sais pas. Mais ce ne sera pas vain.
    Bon courage à vous

  3. Moi aussi !!

    Et je trouve que ton idée par rapport à ton livre est excellente !

    Si je peux aider, n’hésites pas :-)

  4. Hello Jean-Philippe,

    Tout d’abord, heureux de savoir que tu vas bien et que tu réussis à affronter cette épreuve :-)

    Pour ton projet, cela me semble être une bonne idée, tu es sur place et sauras à quelle association donner. Je pense que chaque geste compte, et le tiens aura son importance.

    Si tu vends ton livre en reversant 50% à une association qui aidera les sinistrés de cette catastrophe, je l’achèterai dès sa sortie ! ;)

    Bon courage pour la suite,
    Olivier

  5. Jean-Philippe says:

    @Julien @Melltoche @Virginie @Olivier Merci pour votre réponse rapide et votre soutien !

  6. Salut Jean-Philippe,

    ça me gêne un peu que 50% des recettes soient versées à une association car ça peut donner l’impression que tu profites de la catastrophe pour vendre ton ebook (ce qui n’est pas le cas, tout ceux qui te connaissent n’en auront aucun doute).

    Et si quelqu’un veut donner pour aider sans vouloir acheter ton livre (quelqu’un qui ne connait pas la qualité de ton travail par exemple), c’est un peu gênant pour lui.

    Moi je te conseillerais plutôt la démarche suivante:

    - organiser une levée de fonds auprès des blogueurs: tu fais une opération sur une ou deux semaines en demandant aux blogueurs de faire un don de 10 euros minimum et de relayer ton article sur leurs réseaux sociaux et sur leurs blogs.

    A l’issue de l’opération tu fais un article en donnant la liste des blogueurs qui ont participé et en faisant un lien vers leur blog (pour les remercier) et ensuite tu tiens informés les lecteurs sur ton blog des actions entreprises par l’association que tu as choisie.

    - ensuite une fois que la crise est passée, tu organises le lancement de ton ebook comme prévu, avec 25% des recettes qui seront versées pour les victimes du séïsme

    Tu en penses quoi ?

  7. Argancel says:

    Hello !

    Merci pour ton témoignage Jean-Philippe, on ne se rends pas compte nous ici, mais avoir sans cesse une épée de Damoclès sur la tête, ça doit être vraiment très pesant.

    Je suis d’accord bien sûr pour lever des fonds grâce à ton ebook.
    Mais la remarque d’Aurélien est pertinente, il faut donner un moyen de donner sans acheter l’ebook.

    Récemment, Sébastien Night avait fait une page de donation pour Haïti à laquelle plusieurs blogs dont le miens pointaient, avec une image dans la sidebar placée en bonne position. Je pense que ce serait bien de refaire la même démarche. On pourrait le contacter pour voir avec lui l’aspect technique.

    A propos de l’idée de Aurélien de faire participer les blogueurs, je n’ai rien contre mais les blogueurs sont une goutte d’eau par rapport au potentiel que peuvent apporter les lecteurs. Il ne faut pas se concentrer juste sur les blogueurs.

    Voilà mes idées :)

  8. Bonjour Jean-Philippe,

    Personnellement, je pense qu’il ne faut rien négliger. Vends ton ebook, fais une levée de fonds et un groupe de Cloudbraineurs aussi. Il faut une action concertée pour que ça bouge.

    J’ai mis un article de la Croix-Rouge sur mon blog et à peine 1 personne a cliqué sur l’annonce de la Croix-Rouge française.

    Je suis prête à embarquer !!!

  9. Tu pourrais faire comme Yaro Starak qui a versé une partie de ses revenus lors des inondations en Australie : il avait mis un compteur sur son blog qui annonçait les sommes accumulées. C’est motivant pour tout le monde.

    À bientôt.

    MarieBo

  10. Raphaël says:

    Coucou,

    J’ai vu les infos à midi assis tranquillement dans le p’tit fastfood local où la vie est tranquille … Et j’avoue que ça fait peur … Au delà des risques du nucléaire (qui pourraient avoir une conséquence désastreuse), je ne peux imaginer ce que vivent les habitants de la région de Sendai … Ainsi que tous les habitants du Japon. Quoi qu’il en soit, en tant qu’étudiant je ne peux pas faire grand chose, mais au moins toutes mes pensées vont vers vous et ce que la terre est en train de vous faire subir …

    J’espère que cela va s’arranger, même si pour certains leurs vies ont été détruites … Et ton idée est vraiment bien, et c’est toujours bien apprécié de voir des gens qui ne pensent pas qu’à leur propre intérêt !

    Raphaël.

  11. Je suis partant si on peut faire un don sans achat.

    @Raphaël : je ne suis pas d’accord, il est trop facile de dire je ne peux rien faire.

  12. Fabrice says:

    Salut,

    On ne se connait pas, mais depuis vendredi je ne peux m’empêcher de me demander si tout “se passe bien” pour toi et tes proches au Japon.

    C’est une bonne chose de vouloir agir par solidarité.
    Si je peux y participer, je ferais de mon mieux.

    Bon courage
    Fabrice

  13. Alban says:

    Hello Jean-Philippe, content de voir que tu vas bien !
    C’est difficile de s’imaginer depuis ici ce que cela fait de vivre le séisme, alors on fait cela : s’imaginer ;)

    Pour lever des fonds, je pense que toute action est super. Même si tu fais 50-50 avec 50% pour les fonds, c’est déjà super.

    Cependant moi aussi je trouve la remarque d’Aurélien pertinente. Les interprétations peuvent aller vite, même si ceux qui te connaissent ne s’imagineraient jamais que tu cherches à en profiter.

    Peut-être que séparer complètement les deux opérations serait plus simple. Repousse ton lancement d’un mois, et fait une opération séparée d’appels aux dons où 100% des gains vont être donnés. Avec ton influence auprès des blogueurs, je pense qu’on te suivra massivement là-dessus.

  14. Une petite histoire, c’est à mon tour ;)

    Monsieur Toto est marchand de chaussures et il a décidé d’aider la cause des Japonais en faisant une vente spéciale dans son magasin de chaussures. Il promet de donner 50% des profits pour aider le Japon.

    Est-ce qu’on dirait: oh le vilain, il en profite pour vendre des chaussures ? Bin non. C’est ce qu’il fait dans la vie : il vend des chaussures ! Et si vous avez besoin de chaussures, vous allez profiter de ces aubaines.

    Jean-Philippe est un écrivain.

    Quel esprit (mettez vous-même le qualificatif, je veux rester polie) dira qu’il en profite pour vendre son ebook ? Ce n’est sûrement pas ce genre de personne qui donnera un rond de toute façon.

    Il ne vient pas de l’inventer ce ebook, ça fait des mois qu’il le peaufine et qu’il en parle.

    En quoi un écrivain “aurait l’air de vouloir vendre son ebook” ? C’est sûr qu’il veut les vendre ses ebooks et partager ses idées. C’est aussi honorable qu’être un marchand de chaussures.

    Et il n’oblige personne à les acheter non plus !

    Quand on veut faire une levée de fonds, on déploie une variété de moyens pour que le plus grand nombre de personnes y participent en fonction de leurs moyens. C’est le grand nombre de contributions et de moyens d’action qui fait la différence.

    Quelqu’un a dit “attendre la fin de la crise”. Cette catastrophe est gigantesque et ce n’est pas demain la veille que tout va revenir à la normale.

    Qui est en mesure de juger: “Bon là, la crise est terminée”. Pour qui ? Pour les médias ou pour le vrai monde?

    Est-ce que Jean-Philippe devrait attendre une bonne dizaine d’années, quand la reconstruction sera terminée dans le sud-est du Japon pour vendre son ebook ?

    Bref, passons à l’action : ce n’est pas le temps d’avoir un pied sur le frein et l’autre sur la pédale à gaz. Des milliers de personnes vivent une urgence extrême MAINTENANT.

  15. Nathalie says:

    @MarieBo Solutions : Je partage et j’aurais pas pu écrire mieux !
    Si tout le monde réagirait comme lui ça irait bien plus vite !

  16. David says:

    En résumé, je partage le point de vue d’Argancel. Tu peux être le chef de file d’une opération de collecte de dons en plus des fonds que tu collecteras par ton oeuvre..

  17. Jérôme says:

    Soulagé que tu vas bien.
    Le Japon est un peu un deuxième pays pour moi, dans lequel j’ai vécu plusieurs mois.. Et je suis vraiment bouleversé par tout ce qui c’est passé.
    C’est pourquoi, je voulais moi aussi trouver une initiative pour aider, même si cela ne reste qu’une goutte d’eau. Je veux aider.
    C’est pourquoi je suis partant.
    Je trouve que l’idée d’Aurélien est pertinente, couplée avec l’idée d’un compteur…

    Bon courage en tout cas Jean-Philippe.

  18. bgn9000 says:

    Bon courage… je passe le message sur mon blog et je vais suivre de près ton initiative.

  19. L’analyse d’Aurélien est tout à fait pertinente.

    Si tu fais effectivement cela, tu te feras accuser de profiter de la catastrophe, c’est certain. Même Sébastien, qui n’avait absolument rien gagné sur son opération caritative à Haïti, a reçu deux emails d’insulte…

    Après, des râleurs il y en aura toujours, donc tu peux choisir de les ignorer tout simplement ;)

    Je pense toutefois que tu devrais organiser une levée de fonds, en demandant aux blogueurs avant tout d’être prescripteurs, et de t’amener des donateurs : tu utiliseras ainsi bien plus efficacement le levier extraordinaire que représentent les blogueurs et leur trafic. Sans compter que nous sommes nombreux à avoir des listes email maintenant, qui comme nous le savons sont incroyablement puissantes (je dois avoir environ 30 000 personnes dans mes listes pour ma part).

    Les blogueurs pourraient offrir quelque chose à toutes les personnes qui ont fait un don, soit uniquement aux personnes de leur liste qui sont passées par leur lien (en utilisant le système d’affiliation des superlancements, mais pour collecter des dons cette fois), ou alors tous les blogueurs créent un petit bonus et les mettent en commun, et tu les offres à tous ceux qui ont fait au moins 10 € de donation.

    Si de nombreux blogueurs relaient l’opération (et tu peux dors et déjà compter sur mon soutien), nous pouvons toucher bien plus de personnes et récolter bien plus de dons qu’en sollicitant uniquement les blogueurs pour les dons.

    Je pense qu’il y a une superbe opération à monter, qui aidera les Japonais et permettra à chacun d’être solidaire face à cette catastrophe ! ;)

    Olivier

  20. Nathanael says:

    “Ogenki desu ka Jean-Philippe”

    Content que tu ailles bien toi et ta famille.
    Alors que je regarde très peu la télé pour ainsi dire pratiquement jamais, je suis tombé sur la nouvelle de la catastrophe. Difficile d’y échapper en même temps…j’ai eu cette réaction soudaine, merde, “je connais un pote qui est coincé là-bas” en pensant à notre Jean-Philippe, alors que je n’ai eu “que” des échanges de mails et je suis un lecteur assidu de son blog comme beaucoup de gens. Bizarre comme on s’attache.
    En ce qui me concerne l’idée de vendre un ebook assortit d’une d’une donation ne me choque pas le moins du monde. Mais je comprend le point de vue d’Aurélien. La remarque d’Argancel est également intéressante. Et je rejoins l’idée d’Olivier d’utiliser son réseau de blogueurs afin de diffuser l’opération dans la blogosphère…
    Je suis bien évidemment partant pour rassembler des hommes de bonne volonté…

  21. Jérôme says:

    Voilà un article que j’ai trouvé qui pourrait donner quelques pistes : http://holykaw.alltop.com/how-to-help-earthquake-and-tsunami-victims-in?tu2=1

  22. Jean-Philippe says:

    Merci à tous pour vos commentaires. :)

    Vous me signalez des points importants concernant la façon de gérer des dons. Ici, on est en ce moment inquiets au sujet des radiations nucléaires. De plus dans quelques minutes l’électricité sera coupé pendant 3-4 heures.

    Je reviens un peu plus tard. Merci beaucoup.

  23. Martin says:

    Bon courage

    Je compatis sur la douleur vécue par les japonais… Je suis en revanche étonné des coupures de courant – aucune centrale ne peut prendre le relais? et surtout sur les séismes: j’avoue avoir du mal à comprendre. Est-ce parce que la zone était plus sismique que prévue ou le séisme plus violent que prévu par rapport aux normes?

    Quand a ton e-book en tout cas je soutiens le projet. Après il y aura toujours des mauvaises langues pour critiquer le fait que tu garde 50%… Mais ces mauvaise langues la donnent-ils 50% de leurs revenus? Mieu vaut donner 50% des revenus ou en donner 0%?

    Alban parle d’un repoussement de lancement de ton ebook et de faire un appel aux dons. mais je pense qu’un appel aux dons marchera moins bien que ton principe 50/50. Car si tu partage a 50/50, cela ne coute rien a l’internaute – il a son livre au prix voulu – et le don vient de toi. Alors que motiver à donner, c’est bien plus dur. Pour avoir vendu des M&Ms dont 50% revenait au téléthon, ca marchait bien mieux que si on avait demandé de l’argent sans rien en échange pour le téléthon… tu vois ce que je veux dire?

  24. Salut JP, tout d’abord je suis vraiment heureux de voir que ta compagne et toi allez bien. En voyant les images on se dit que la vie ne tient vraiment qu’à un fil. Maintenant j’espère juste que vous n’aurez n’aurez pas de nouvelle catastrophe nucléaire sur les bras.

    Pour ton idée d’aide, je la trouve excellente et bien évidemment tu peux me compter dedans. Perso j’ai pensé que tous les blogger de notre communauté pourraient écrire un rapide article pour expliquer la situation et renvoyer vers une page où les lecteurs pourraient faire un don d’un montant minimum. Vu que tu es sur place tu pourrais récolter l’argent et le donner à l’association qui pour toi pourrait en bénéficier le plus.

    Si tu as besoin d’aide pour l’organisation (où pour quoi que ce soit d’autre) n’hésite pas à m’en faire part, je serais ravi d’y participer.

    Bonne chance Jean-Philippe (et merci d’avoir donner de tes nouvelles)

  25. ChrisToonet says:

    D’accord sur l’idée de l’e-book avec 50% reversés, et un compteur pour suivre l’évolution des dons, avec un article décrivant ce qu’est l’association choisie celà devrait “fermer la…porte” aux critiques !
    L’idée d’Olivier Roland est aussi à approfondir.
    Mais d’abord croisons les doigts pour que la situation nucléaire soit maitrisée, et que vous retrouviez une vie un peu moins angoissante. C’est dans l’aide aux plus touchés que vous trouverez sans aucun doute le moyen d’évacuer le stress actuel.
    Alors soyez assurés de nos pensées bien sincères !

  26. Nico says:

    Hello JP, je suis heureux de vous savoir sains et saufs et j’espère sincèrement que la situation du pays va se calmer.

    Concernant la mise en place d’une campagne de dons, je trouve également que c’est une excellente idée. Entre nos blogs et newsletters, nous aurions un impact bien plus important (même si cela n’est qu’une goûte d’eau).

    Toujours est-il, quel que soit le moyen mis-en place, tu peux bien évidemment compter sur moi.

    Bon courage JP, nous pensons fort à vous.

  27. Sebastien says:

    Ravi de voir que toi et ta femme allaient bien, Jean-Phillipe.
    La vision que nous avons, en France, de ce qui se déroule au Japon ne nous rassure guère. J’espère que les choses vont s’améliorer mais la situation de Fukushima reste préoccupante.
    Toutes nos pensées sont avec vous.

    PS: Je répond présent pour ton projet de donation.

  28. Bonjour tout le monde,

    Une petite suggestion pour augmenter le trafic dès maintenant sur Révolution Personnelle et attirer une foule de donateurs éventuels : reprendre un extrait de l’article de Jean-Philippe sur votre blog avec le lien vers l’original. (et aussi dans votre newsletter, of course !)

    D’après mes statistiques, les mots clés “Solidarité Japon” et “Comment aider les sinistrés du Japon” sont tapés très souvent. Très bon comme titre éventuel.

    Comme ça, en passant.

    Pour préparer le terrain et donner déjà un coup pouce à Jean-Philippe qui en a plein les bras avec les coupures de courant, la menace du nucléaire et l’organisation de sa survie quotidienne avec les magasins qui sont vides. Pas évident !

  29. Argancel says:

    J’apprends à l’instant que les taux de radiations ont augmenté à Tokyo, de 10 fois plus que les taux normaux. J’espère que tu pourras te mettre à l’abris, c’est le plus important pour l’instant.

    Bon courage !!

  30. Jeanne says:

    Pour ton idée d’aide, je suis partante à 100%. Mais je n’ai pas de site fréquenté en ligne, alors dis moi comment je peux participer. Mais dans un premier temps, je suis inquiète pour vous: comment allez vous faire, concrètement, face aux radiations nucléaires actuelles? Est-ce que vous gaver d’iode est un moyen efficace et suffisant? Parce que pour aider les autres, il faut avant tout que vous soyiez vous mêmes en forme!

  31. Nadia says:

    Salut Jean-Philippe

    Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mon mari et moi pensons très fort à vous et à la population ravagée, de tout coeur avec vous,

    nous sommes partants également

    esperant avoir de tes nouvelles

    Nadia xxxooo

  32. Amibe_R Nard says:

    Moi, je peux mettre en vente mon ebook immédiatement en proposant qu’une partie du prix de vente (je pensais à au moins 50%) aille directement aider ceux qui en ont vraiment besoin dans le nord. Je peux recueillir les fonds, rechercher sur place une organisation sérieuse et lui remettre directement la somme que nous réunirions, tous ensemble.

    Argancel a raison de penser qu’il y a ambiguïté.
    J’ai ressenti la même chose à la lecture.

    Et si je ne connaissais pas les écrits de Jean-Philippe, j’aurais eu la même idée qu’Argancel.

    Pour paraphraser MarieBo
    Monsieur Toto est marchand de chaussures et il a décidé d’aider la cause des Japonais en faisant une vente spéciale dans son magasin de chaussures.
    - Je vous promets de donner 50% du prix des chaussures que je vends pour aider le Japon.

    Sous-entendus : si vous n’achetez pas mes chaussures, je ne donnerai rien. (ou je ne pourrai rien offrir, bande d’égoïstes !)

    Ce qui pose les questions suivantes : et uniquement des chaussures vendus ?
    Et si je ne veux pas acheter de chaussures ?
    Je ne peux rien donner ?

    Le problème est ici dans l’ordre de présentation des phrases.

    Si on inverse les deux phrases.

    Je peux recueillir les fonds, rechercher sur place une organisation sérieuse et lui remettre directement la somme que nous réunirions, tous ensemble.

    Moi, je peux mettre en vente mon ebook immédiatement en proposant qu’une partie du prix de vente (je pensais à au moins 50%) aille directement aider ceux qui en ont vraiment besoin dans le nord.

    Ce n’est plus le même aspect des choses. :-)

    Je retiens ceci : “Je peux recueillir les fonds”
    Comment vas-tu procéder, Jean-Philippe ?

    Bien Amicalement
    L’Amibe_R Nard

  33. @ L’Amibe_R Nard,

    J’imagine que tu te sens à l’aise de chipoter sur l’ordre des phrases de Jean-Philippe vu que tu as toi-même fait un don substantiel à la Croix-Rouge ! ;)

    Jean-Philippe et sa famille vivent en ce moment en enfer: psychologique et matériel. Des amis disparus, magasins vides, secousses continuelles, pas d’eau, coupures de courant programmées quotidiennement, manque d’essence pour foutre le camps vers le sud, peur lancinante des radiations.

    Excusez-le du peu, il n’a pas eu, pour certains, la bonne tournure de phrases.

    Non mais, je rêve ! Un minimum d’empathie serait apprécié même si certains manquent d’imagination !

    Et puis dans mon histoire, il n’était pas dit que Mr Toto ne donnait rien, il est dit qu’il faisait une vente de chaussures pour pouvoir donner encore plus.

    Mais bien sûr, toi, tu as fait largement ta part, alors tu peux te permettre ce genre de propos. Dors bien, tu seras en sécurité demain matin !

  34. Amibe_R Nard says:

    @MarieBo

    Hum, amie canadienne, tu me parais bien agressive pour quelqu’un qui a de l’empathie. ;-)

    Non, je n’ai rien donné à la Croix-Rouge, et je ne donnerai rien à une ONG.

    Jean-Philippe et sa femme sont le meilleur moyen : ils sont sur place et mille fois plus efficaces parce qu’ils connaissent le pays et ses vrais besoins.
    J’attends sa réponse.

    De ce pays, nous ne recevons que des infos parcellaires, soigneusement choisies. Véritable cirque qui tourne en boucle, pour nous faire peur je crois bien.

    Mais là n’est pas le problème.
    Qu’est-ce que je peux faire pour le Japon (ou pour la Libye), rien pour l’instant.

    Qu’est-ce que je peux faire pour Jean-Philippe.
    Lui demander de changer l’ordre de ses phrases pour rendre la noblesse à sa pensée.

    Tu ne vois pas le mal, d’autres le voient.
    Et ce mal peut démolir ce qu’il a construit avec son blog depuis un moment.
    C’est une chose évitable, tournée vers le futur.

    J’agis là où je le peux.

    Quant à savoir si je connais le problème d’une région dévastée avec site nucléaire en alerte, je vis à 60 km de ça : http://www.dissident-media.org/infonucleaire/page_blayais.html

    Bien Amicalement
    L’Amibe_R Nard (qui te souhaite, malgré tout, un bon après-midi ;-) )

  35. @ L’Amibe_R Nard,

    Je suis une personne extrêmement pragmatique : si c’est de l’”agressivité” que de me mettre un tant soit peu à la place de ce que les gens vivent au Japon, et bien, disons que je suis “agressive”.

    J’ai vécu le verglas de ’98 à Montréal et j’ai eu un TRÈS LÉGER aperçu de ce que les gens traversent lors de catastrophes naturelles majeures. C’est peut-être une des sources de mon “agressivité”.

    Je rêve de voir dans ces commentaires des suggestions CONCRÈTES pour aider Jean-Philippe à aider les siens.

    Vu la soirée qui avance au Québec, je vois bien que nous ne sommes vraiment pas à la même heure. En dire plus serait futile de ma part.

  36. Désolée tout le monde,

    Je sais que la plupart d’entre vous n’attendent qu’un signal pour aider Jean-Philippe et qu’Olivier Rolland a suggéré des pistes très intéressantes.

  37. Joel says:

    Je n’ai pas de conseil à donner car j’ai tellement entendu critiquer les bonnes initiatives que je les balaies du revers de la main. Le monde a besoin de personnes enthousiastes et généreuses comme Jean-Phillippe et quelque soit la méthode décidée, je suivrais le mouvement tant que j’estimerais que celui-ci est positif et né d’un sentiment humain et altruiste.

    Bon courage

  38. virginie B says:

    je suis heureuse de lire de tes nouvelles… comment vous organisez vous ?

  39. fabrice says:

    Salut Jean-Philippe,

    Heureux que tu n’es rien! J’espère que la situation ne vas pas se dégrader! Sur le net, je passe plus de temps sur les sites d’infos que sur mon blog je crois. Effrayant cette crise.

    Pour les dons, je pense qu’un appel aux dons sera plus neutre que d’y meler ton ebook.

    Tu peut utiliser Paypal.Tu as aussi un site qui permet cela en suivant la progression. Je ne sais plus le nom.

    Bon courage

  40. Joanna says:

    Salut Jean-Philippe,

    J’étais en déplacement et je réagis donc tard bien que j’ai pensé à toi. J’étais en pleurs devant la télé. D’abord c’est l’effarement et les larmes quand ils montrent les gens qui se retrouvent. C’est complètement suréaliste cette situation comme si après un tremblement de terre et un tsunami, la coupe n’était pas pleine. Le risque nucléaire! C’est effarant la dignité des japonais face à cette tragédie. J’envoie toutes mes prières pour toi, ta compagne, les japonais et nous tous. Prends bien soin de toi.

  41. Je me sens à la fois éloigné, géographiquement et peut-être “mentalement” assez éloigné du Japon et en même temps si proche…
    Marseille. La Méditerranée de cette fin d’hiver, plate et lumineuse pourrait bien nous faire oublier que notre Terre est bien, malgré les fractures, les reliefs et les océans, si proche, si concentrée.
    Je pense à toi Jean-Philippe et à tous ceux qui t’entourent.
    Amitié sincère.

  42. LaForêt says:

    Bonjour Jean-Philippe et Bonjour à ta compagne,

    Fasse que l’électricité et votre bonne santé à tous les deux te permettent de recevoir tous nos témoignages d’amitié, d’humanité. Je souhaite garder de la bonne humeur pour t’apporter tout le soutien possible à ton projet généreux mais j’ai aussi un gros chagrin qui m’étreint quand je pense à la vilaine mort qui accompagne les abus de radioactivité.

    Merci à @MarieBo pour sa volonté, ses idées et son énergie revigorante et merci à @Amibe_R_Nard pour le conseil avisé qu’il a pris le temps de proposer en complément.
    Et comme disait @Raphaël, “Si je peux y participer, je ferai de mon mieux.”

    À très bientôt d’avoir de tes nouvelles
    Amicalement, Sylvie

  43. Jean-Philippe, je suis heureuse de savoir que ta compagne et toi allez bien, et je vous souhaite ainsi qu’à tous les japonais que la situation s’apaise…

    Ton initiative est superbe. Je ne vois aucun mal à ce que tu reverses 50% du prix de vente de ton ebook, mais Aurélien a soulevé un point très intéressant : il est vrai que de la part de personnes qui ne te connaissent pas, cela pourrait être mal perçu.

    Je pense que mettre en avant dans un premier temps la collecte de fonds ouverte à tous est une excellente idée. Si en plus, nous pouvions produire tous ensemble quelque chose qui pourrait être offert en remerciement, tant mieux. Ensuite, rien n’empêche de reverser les 50% de ton ebook dans un second temps…

    Dans tous les cas, tu peux compter sur moi pour relayer l’initiative, bien sûr…

  44. carolinnacc says:

    Bonjour,j’ai écri à l’ambassade du japon.Beaucoup de personnes ont une place chez eux et accueilleraient volontiers 1 japonnais;voilà ce que je peux proposer.Et je creer aussi des bijoux et j’aimerais remettre tout les bénéfices à l’ambassade.Mais comment se sérer les coudes autrement?

  45. @ carolinnac,

    Une blogueuse suggère de contacter une association japonaise dans la ville où on vit. Ces personnes peuvent faire le lien entre des ressources d’hébergement temporaire disponibles et des japonais qui aimeraient avoir un peu de répit. C’est une démarche généreuse mais qui demande un certain encadrement au niveau légal pour protéger toutes les parties.

    Il faut aussi penser à la barrière linguistique, en ce sens que de nombreux japonais ont appris seulement l’anglais comme 2e langue. J’ai hébergé pendant 3 ans des étudiants étrangers qui venaient apprendre le français au Québec et c’est ce que les étudiantes japonaises me disaient.

    Je suis en train de mettre un petit blog sur pied où les internautes pourront collaborer pour faire des petites levées de fonds au profit du Japon, en plus de sur leur propre blog. Je te ferai signe.

  46. carolinnacc says:

    il n’y aura pas de problème pour la barrière de la langue .je commence à apprendre tout doux le japonnais(j’ai même chanté en maison de retraite en japonnais.),et je peux parler anglais:je connais les principaux mots du moins et je regarde les séries et films…..J’ai aussi le 1er degré reiki..je saurais les mettre à l’aise….
    Il faut faire vite……Alors j’attend de vos nouvelle

  47. Laure says:

    Hello Jean-Philippe,

    Je trouve que ton initiative part d’un bon sentiment mais je suis d’accord avec certains pour dire que tu devrais dissocier la vente de ton ebook d’avec l’appel au dons pour que cela reste plus sain. Quitte effectivement à donner un certain pourcentage de tes ventes au final, mais sans que cela n’entre en jeu dans la vente de ton produit.
    Je pense que tu peux toucher beaucoup de monde avec ta notoriété et ta newsletter et que tu peux en profiter pour faire un appel aux dons, les gens donneront de manière vraiment désintéressée à partir de ton blog, tout en sachant que cet argent sera bien utilisé et distribué parce qu’ils te connaissent.
    En attendant, je t’envoie toute mon amitié et mes pensées en ces moments difficiles.

  48. mounaque says:

    Coucou Jean-Philippe,
    je n’ai pas pu m’empêcher de penser à vous à l’annonce de ce malheureux évènement.. Et ce que je trouve d’encore plus touchant c’est toute la dignité de ces personnes qui ont déjà tant souffert et qui sont déjà prêts à se battre à nouveau.. A ces gens qui mettent leur vie en danger, en connaissant les conséquences de leur dévouement ..
    Je suis prête à participer, même avec peu de moyens, je pense que tout sera bienvenu. J’ai bien lu tous les commentaires et ils sont intéressants mais je viens souvent sur ton blog et je te connais suffisamment pour savoir que tu ne te sers pas de ce malheur mais que tu as vraiment la volonté, à ton échelle, de faire ce que tu peux pour soulager cette détresse.
    Je pense très fort à vous, c’est un terrible malheur et une injustice quand on doit subir ainsi des forces que l’on ne maîtrise pas (d’abord naturelles puis humaines).
    Bon courage, dès que tu lances quelque chose, je serai là.

  49. Jean-Philippe says:

    Encore une fois, merci beaucoup pour tous vos commentaires. La suite se trouve ici :
    http://www.revolutionpersonnelle.com/2011/03/les-cerisiers-du-japon/

  50. Bertrand says:

    Ne connaissant pas personnellement l’initiateur de la levée de fonds je vais donner à une ONG que je connais personnellement, pour deux raisons :

    - garantie d’efficacité
    - effet d’incitation vis-à-vis des Etats (plus les particuliers donnent plus les Etats suivent, en général. Evidemment les dons par ce blog ne seront pas comptabilisés sauf s’ils vont directement à une assoc reconnue.

    Donc moi je vais donner à MSF Suisse, comme je fais d’habitude. Ca ne m’empêchera pas d’éventuellement acheter l’ebook.

    J’ajoute que je préfère en général donner à des “causes abandonnées” (une fois que les medias partent les gens oublient) mais que ce blog m’a fait changer d’avis.

Commentez ce billet