L’importance des commentaires

Par le 21 October 2009
dans Vous êtes bloqués?

Un commentaire est reçu droit dans les yeux, sans sourciller.

Que ce soit au travail, chez vous ou sur votre blog, les compliments ou commentaires que l’ont vous fait sont très importants. Émis d’une manière constructive ils sont précieux et vous permettront de vous améliorer ainsi que d’enrichir vos compétences. Malheureusement, tous les commentateurs ne sont pas bien intentionnés et peuvent heurter par leurs remarques négatives. Comment alors faire la part des choses?

Les commentaires positifs

Nous sommes tous humains. Au travail lorsque nous accomplissons une tâche avec brio nous aimons bien recevoir des compliments de la part de notre patron ou de nos collègues. Notre ego aime être flatté. Après tout, nous avons travaillé dur pour finir dans les temps et le projet est un succès, donc il nous parait normal de recevoir ces compliments.

Il en va de même chez vous. Votre époux ou épouse a fini une tâche ménagère ingrate et une petite louange ne déplaira jamais. Nous nous sentons ainsi reconnu et cela, à long terme, renforce les liens du couple. Ne sous-estimez jamais le petit “merci” que vous adressez à votre compagne ou à votre compagnon. Cela touchera toujours s’il est dit avec sincérité.

Pour les enfants, les remarques sont encore plus importantes. Ils sont jeunes et ont besoin de construire leur personnalité. Un compliment renforcera leur confiance en eux, à condition que vous félicitiez le travail fourni s’il y a réellement eu effort, et non pas le résultat achevé. Complimenter ce dernier peut faire croire aux enfants que pour être accepté, il faut avoir de bons résultats. C’est une pente savonneuse au niveau de l’éducation et elle risque de nuire à leur future stabilité.

Sur le net, c’est la même chose. Les commentaires laissés sur les blogs sont très importants. Ils sont un peu le baromètre de votre présence en ligne et vous guident dans votre action et dans vos choix éditoriaux. Ils vous permettent de tester de nouvelles choses, d’avoir un feedback presque instantané et puis, comme dans la vraie vie, ils font toujours plaisir s’ils sont positifs.

Les critiques

Bien sûr, nous recevons aussi des remarques qui sont déplaisantes. Un travail bouclé trop rapidement, une pièce en désordre, une mauvaise note ou un billet qui ne plaît pas peuvent nous valoir des commentaires acerbes ou parfois même destructeurs. Comment réagir et comprendre la valeur de ces feedbacks?

Même si vous savez que vous n’avez pas donné le meilleur de vous-même dans une mission qui vous a été confiée par votre chef de bureau, personne n’aime se l’entendre dire et redire. Surtout si votre patron ou patronne ne prend pas de gants. Alors la meilleure solution est d’anticiper. Si vous savez que vous auriez pu faire mieux, autant le dire tout de suite, vous déminerez la situation avant qu’elle n’explose. En plus, votre patron appréciera votre candeur.

Vous pouvez même aller plus loin en lui demandant conseil pour que la prochaine fois vous soyez plus efficace. C’est tout l’art de la diplomatie que vous pratiquez là, en vous posant en allié, et non en ennemi de l’autre partie. Votre but redevient commun: le succès de votre entreprise. Vous recevrez alors des conseils qui amélioreront votre performance lors du prochain projet que vous vous verrez confier. Surtout ne le faites pas pour “fayoter”, sinon vous perdrez tout respect. Sachez bien que de toute façon votre patron n’est pas dupe.

Mais lorsque la critique est fondée, il faut savoir l’accepter. Nous ne sommes pas des êtres infaillibles. Nous ne pouvons pas tout connaître. Nous avons droit à l’erreur. Félicitez-vous si quelqu’un vous corrige. Si c’est bien fait, cela veut dire que le personne s’intéresse vraiment à vous et qu’en plus, grâce à ses conseils, vous allez vous améliorer.

Faire des erreurs est normal. C’est le seul vrai moyen de réellement progresser. Souvent, on veut à tout prix éviter d’en faire, de peur d’être critiqué et dévalué. Pourtant c’est le contraire qui est vrai. Quand on tente des choses, le plus souvent on se trompe et c’est là que la critique est nécessaire. Demandez aux inventeurs combien de fois ils font des erreurs avant de trouver une solution viable.

Le poids des remarques désobligeantes

Parfois malgré toute notre bonne volonté, notre ardeur à déminer les situations difficiles, des remarques dures voire méchantes peuvent nous faire beaucoup de mal. Pourquoi? Parce que bien que nous soyons des êtres rationnels, ce sont nos émotions qui nous gouvernent. Il nous est extrêmement difficile de les ignorer.

De plus, notre cerveau n’enregistre pas de la même manière un évènement positif et un évènement négatif. Ils n’ont pas le même poids. Un évènement négatif est bien plus lourd à digérer. C’est pour ça qu’une remarque désagréable peut nous suivre pendant des jours. Un compliment lui, s’oublie très vite. Trop vite. :)

D’abord, encore une fois, soyez surs que vous n’ayez rien à vous reprocher. Ne donnez pas à un patron peu scrupuleux l’occasion de vous enfoncer. Cela ne fera que vous démoraliser un petit peu plus. Si cette situation vous est insupportable, démissionnez à la première occasion, car votre santé en dépend. Une atmosphère nocive n’apportera rien à votre vie. C’est même quelque chose que vous emmènerez chez vous. Votre famille en subira aussi les effets. Pensez-y avant de vous accrocher à un travail où vos efforts ne sont pas reconnus mais trop souvent critiqués.

Indépendamment de votre bureau, à la maison c’est la même chose. Si votre compagnon ou votre compagne vous fait des remarques qui vous paraissent désobligeantes, c’est un excellent signal d’alarme. Faites alors le point. Soit, il ou elle a raison et ensemble vous devez en parler pour améliorer cette situation, soit les remarques sont disproportionnées par rapport à vos actes. Là, essayez aussi d’en parler et si ça ne fonctionne pas, essayez de comprendre qu’est-ce qui ne va pas chez votre partenaire. Si cela dure depuis trop longtemps, demandez-vous si vous avez envie de vivre avec quelqu’un qui ne reconnaît pas votre valeur.

Les commentaires en ligne

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un blog ou d’un site internet et tout irait bien sauf si des commentaires désagréables ne ternissaient votre joie lorsque vous les lisez.

Faisons un pas en arrière. Ces remarques sont de deux types. Il y a tout d’abord les trolls. Chaque blogueur à sa façon de les traiter. Moi je les efface systématiquement. Et puis, il y a ceux qui apportent quelque chose au débat que vous avez ouvert et qui s’opposent poliment à vous. A mon sens, vous devez, non seulement les respecter mais aussi analyser consciencieusement ce qu’ils disent. Dans ces feedbacks vous trouverez souvent des points qui pourraient vous être très utiles dans le futur.

Il faut accorder une importance extrême aux commentaires. Encore une fois ils sont la vie de votre site. Revolutionpersonnelle.com est un blog encore jeune, donc je n’ai pas encore beaucoup de commentaires mais déjà, je peux voir des tendances apparaître sur ce que j’écris.

Cela peut aussi prendre du temps. Par exemple, mon deuxième article le plus populaire, Pourquoi s’ennuyer au travail, n’a reçu à ce jour aucun commentaire, alors que d’autres bien moins lus en ont eu. Quelle en est la raison? Je me le demande encore mais c’est très intéressant et m’oblige à utiliser mes neurones pour trouver la réponse.

Tout commentaire à son utilité

Quand on fait sa révolution personnelle, quand on se lance dans une nouvelle voie, il faut savoir embrasser les remarques de tous types. Quelque soit la qualité du commentateur, il y a toujours quelque chose à en tirer. Si c’est quelqu’un que vous savez compétent, son analyse est à prendre très au sérieux. Si c’est quelqu’un qui n’a aucune expérience, paradoxalement, ses remarques sont tout aussi utiles, car elles vous en diront long sur sa personnalité.

Et vous? Savez-vous faire des critiques constructives? Soit vous pouvez vous exercer ci-dessous, soit vous attendez jusqu’à vendredi où j’en parlerai dans un prochain article. 😉

(Photo: chefranden)

Commentaires

13 commentaires pour “L’importance des commentaires”
  1. fraZck says:

    Bon, je vais essayer d’être constructif 😉
    Tout d’abord, bravo encore pour cet excellent article. Je ne me lasse pas de te lire. Toutefois, j’aurais bien aimé que tu développes un peu plus “l’absence de commentaire” sur un blog. Tu l’abordes rapidement quand tu parles de ton article “Pourquoi s’ennuyer au travail” mais je pense que c’est tout simplement parce que tu cherches encore à comprendre pourquoi. D’ailleurs, une petite remarque. Tu dis que c’est ton article le plus populaire hors dans la colonne de droite tu mets la liste des articles les plus populaires et celui-ci n’est pas le premier de la liste. J’ai remarqué qu’il s’agissait de la liste des articles les plus commentés. Peut-être devrais-tu renommer le titre “Les plus populaires” par “Les plus commentés” ? A moins que la popularité d’un article soit le fait d’être le plus commenté et pas le plus lu ?

  2. Jean-Philippe says:

    Merci fraZck!

    Et merci pour l’idée sur l’absence de commentaires, je vais essayer d’y réfléchir. A mon avis, c’est un peu comme dans la vie. Si personne ne te fait de remarques tu te sens comment? Pourtant cela ne veut pas dire qu’on ne s’intéresse pas à toi. Un peu confus mon exemple? 😉

    Cet article article est le deuxième plus populaire en terme de lectures mais c’est vrai que j’aime plutôt les classer par commentaires. J’aurais dû être plus précis et je te remercie de me l’avoir fait remarquer. :)
    Je trouve les commentaires très importants, dans la vie comme sur un blog et pour moi quand une personne commente, je le respecte énormément. En plus, comme je le dis dans l’article, j’apprends!

    Alors sincèrement merci! :)

  3. Marie Ben says:

    Je sais te lire avec respect, te comprendre avec empathie, m’abonner au ton flux avec intéret, revenir avec plaisir…mais bien rarement le dire…avec un commentaire. Cette occasion était à saisir 😉

  4. Jean-Philippe says:

    Quand je disais que les commentaires, pour moi, sont comme une bénédiction…

    Merci Marie pour ces vers d’une authentique élégance. :)

  5. Fenice says:

    Merci Jean-Philippe pour cet article qui vient à point nommé.
    Je me retrouve actuellement dans le cas : gestion de commentaires négatifs.
    Il est vraiment difficile de faire la part des choses entre critiques pures et commentaires constructifs et encore plus dur de gérer ceux-ci tout en préservant l’image “positive” de son blog.

    Ayant l’esprit un peu embrumé, j’aurais vraiment besoin d’une aide extérieure neutre, pourrais-tu me donne ton avis sur la gestion de commentaire suivante, comment aurais-tu géré ce genre de comms ?
    http://riche-idee.fr/4-conseils-pour-faire-des-economies-a-la-pompe-a-essence/#comments

  6. Jean-Philippe says:

    Fenice je suis allé voir les commentaires sur ton blog et je te trouve très sympa, trop gentil même. 😉

    Moi c’est très simple, car tu fais l’effort d’apporter un élément intéressant dans ton blog (en le testant sur plusieurs mois) et quelqu’un qui est mal luné ce jour-là te traite de débile? J’élimine immédiatement le commentaire concerné.

    Un blog, c’est quelque chose de personnel, ceux qui n’aiment pas n’ont pas besoin de venir. Quand je lis certains blogs, je ne suis pas toujours d’accord avec l’auteur. Alors soit je donne mon opinion divergente, en restant poli et pas anonyme, soit je m’abstiens et je ne reviens plus sur ledit blog.

    Fenice, la vie est trop courte pour stresser avec ce genre de détails. Tu te passionnes pour riche-idee.fr, alors tu dois y prendre plaisir, pas t’ennuyer avec ces détails. Et arrête de rouler en voiture toutes les nuits pour tester tes astuces! :)

  7. Fenice says:

    Un grand merci pour ton retour.

    Tu as raison, bien que j’y travaille, mon coté “jugement des autres” est encore trop présent. La prochaine fois, je serais bien plus expéditif, un vrai Don ne devrait pas ce laisser aller à de telles faiblesses 😉

    Cela dit, en regardant le coté positif, cette petite expérience m’à appris à prendre un peu plus de recul sur la critique et à défendre un peu mieux mes positions. C’est toujours ça de pris.

    Pour rouler toutes les nuits en voiture, je vais essayer. Mais bon, tu sais, j’aime le travail bien fait ^^

  8. bretagne says:

    je n’ai pas de blog (cela aide pour les mauvais commentaires!!) mais dans la vie j’ai attendu d’avoir dépassé 45 ans pour les analyser sans me sentir attaqué et 50 ans pour en être libéré et voir que le bon !!
    Donc avec le temps tout s’améliore !!!

  9. Jean-Philippe says:

    @Fenice Voilà “le” Corleone comme on l’aime! 😉

    @bretagne Merci pour ton témoignage!
    Parfois il faut du temps pour que les choses se mettent en place. Avec mon article, j’espère que certains et certaines vont peut-être prendre conscience de certaines choses, avoir un déclic et, comme toi, avancer. :)

  10. mounaque says:

    Je suis allée sur le blog de Fenice et au fur et à mesure des échanges je sentais le stress en moi !! Dans des cas comme cela je pense qu’il faut laisser tomber… Non pas parce qu’il faut rejeter tous les commentaires qui ne vont pas dans notre sens (Jean Philippe tu l’as bien expliqué) mais au bout d’un moment il faut pouvoir distinger la mauvaise foi… Peut être qu’à chaud ce n’est pas facile.
    En tous cas c’est peut être que certaines personnes ne sont bonnes qu’à profiter des autres sans penser le temps investi en recherches diverses pour bien construire un article.
    Pour ma part j’ai toujours un peu honte d’aller sur certains blogs “profiter des articles, photos, idées” mais je sais que les personnes construisent ces blogs justement pour qu’on les aprécies…
    Pour le blog “Révolution Personnelle” il n’y a pas que les articles qui sont bien formulés mais les photos rajoutées en tête sont magnifique!!
    Voilà mes commentaires .. :-)

  11. Jean-Philippe says:

    D’abord merci pour tes compliments Mounaque! Ils me touchent vraiment. :) Les photos sont faites par de talentueux photographes qui autorisent le partage gratuit de leur art. Quelle chance pour nous!

    Ensuite, tu as raison. Certaines personnes, pour des raisons diverses, profitent du travail des autres mais surtout le sabotent systématiquement. Il n’y a pas de dialogue possible. Alors dans ce cas, j’arrête rapidement les frais.

    Enfin, si on décide de faire un blog, c’est pour communiquer avec d’autres. Sinon on écrit un journal intime. Je sais que mes articles sont publics et pourtant j’expose certains aspects de ma vie privée. C’est ma décision, car je pense que cela peut être utile à d’autres ou que eux peuvent m’aider. Donc Mounaque, tu n’a pas de honte à avoir! Au contraire, être lu, partager son savoir, aider les autres sont bien les buts des blogs. Merci de les lire! 😉

  12. Fenice says:

    Merci Mounaque pour ton retour.

    C’est vrai qu’au fur et à mesure des retours, le ton de mes réponses devenait de moins en moins sympa. Au bout d’un moment, la tension monte et je pense qu’il est normal de se faire un minimum respecter.
    Pour la petite histoire, j’ai eu encore droit deux autres commentaires colériques venant de mes 2 troubles fêtes. Inutile de préciser qu’ils ont fini en commentaires “indésirables”.

    Mounaque : Jean-Philippe a raison, tu ne devrais pas avoir honte. Être lu, commente, apprécié et inspirer sont vraiment les plus grandes reconnaissances qu’un blogueur peu avoir. Cet échange par commentaires en est un des meilleurs exemples 😉

    Pour finir, je confirme : les photos de ce blogs sont vraiment superbes. J’en serais presque jaloux (mais heureusement ce n’est pas dans ma nature de l’être ^^).

  13. Besma says:

    Jean-Philippe,encore une fois,superbe article.
    Moi,j’ai un vrai problème avec les commentaires;des fois,je lis,et j’adore ce que je lis,j’aimerais commenter mais,ça s’avère très difficile pour moi,car au moment où je dois ajouter le commentaire,je ne trouve plus de mots :s ,et au final je finis par abandonner,sans laisser de commentaire,et en faisant ça je m’efface petit à petit !!!

Commentez ce billet