Pourquoi s’ennuyer au travail?

Ce que j'aime sur cette photo, c'est que le petit il ne comprend pas trop ce qu'il fait là.

Il y a quelques jours je discutais avec un étudiant en physique-chimie qui fait de la recherche au niveau universitaire. Il m’expliquait comment fonctionne le courant électrique. Ne riez pas mais je croyais savoir que le courant passait du pôle positif au pôle négatif. C’est ce qu’on a tous appris en classe. Il m’a gentiment expliqué que c’était faux. En fait le courant (constitué d’électrons) va dans le sens du négatif vers le positif. Je lui est presque demandé s’il était sûr (il prépare un doctorat.) :)

Changer ses certitudes

Notre vie est basée sur ce même genre d’idées acquises. Lorsque nous grandissons nous apprenons des principes qui nous sont inculqués par nos parents, nos amis, nos profs et la télé. Ces idées, nous les considérons comme sacrées et nous y croyons dur comme fer toute notre vie. Pourquoi changer, pourquoi questionner? La source était experte en la matière! Un parent ou un prof c’est sacro-saint quand on est jeune.

Malheureusement on ne nous apprend pas à analyser toutes ces idées, qui peuvent partir d’un bon principe mais qui peuvent avoir des effets très négatifs sur notre futur. Alors, vous devriez toujours remettre en question tout ce qui vous est dit, même sur ce blog!

L’école, dangereux berceau de nos croyances

Par exemple, parlons du travail. Imaginez qu’un père est répété sans cesse, “fais tes devoirs pour avoir de bonnes notes! Sinon tu n’auras jamais de bon travail.” Maintenant supposons que son fils ou sa fille ramène à la maison de mauvaises notes. Quelque soit la réaction du père (colère, menaces, temporisation, renoncement) la graine est déjà plantée dans le cerveau de l’enfant qui se tiendra à vie ce genre discours: “J’ai eu beaucoup de mauvaises notes donc c’est normal que j’ai des boulots sans intérêt.”

Supposons maintenant un prof, à qui une élève amène les yeux brillants sa rédaction. C’est un travail dont elle est très fière, parce qu’elle sait qu’elle a beaucoup d’imagination et qu’elle a mis tout son coeur dedans, même si elle n’a pas exactement suivi les consignes. La réaction du prof? “Hors sujet.” Encore quelque rédactions ou essais comme ça et cette jeune fille en grandissant va apprendre à ne plus écouter sa riche et foisonnante imagination. Ou la retourner contre elle.

Évaluer ses croyances

En temps qu’adulte, nous vivons avec nos propres croyances. Au lieu de les suivre aveuglement et de courir dans tous les sens, stressés par la vie, il serait peut-être meilleur de se poser, tranquille, dans un endroit confortable et de se demander: “Qu’est-ce que je veux vraiment?”

N’écoutez personne d’autre que vous. Et si vous pensez que vous aurez toujours des boulots peu intéressants, sachez qu’il n’est pas important de savoir qui ou quel évènement vous en a convaincu. Non, le plus important c’est de vous dire que vous pouvez changer cette fausse vérité en vous posant cette question: “Pourquoi ne devrais-je avoir que des jobs ennuyeux?”

Vous pouvez décider d’avoir un boulot intéressant. Qu’est-ce qui vous en empêche, à part vous? C’est vrai ça, vous êtes un être humain qui fonctionne parfaitement, avec de nombreuses possibilités qui vous sont ouvertes.

Qu’est-ce qui vous plairait?

Faire sa révolution personnelle

Un prof vous a convaincu que votre imagination était inutile? Alors si vous aimez écrire, prenez un stylo et écrivez. Ouvrez votre portable et commencez à taper. Défiez votre prof du passé en créant une magnifique histoire. Écrivez-la avec un désir profond, sincère. Ne pensez pas au succès. N’imaginez pas la réaction de votre entourage. Simplement, imprimez-la et distribuez-la à vos amis. Vous allez voir ce que vous allez ressentir. Du bien-être. Une paix intérieure. Une certaine confiance qui apparaît. C’est inoubliable. C’est ça la vie 😉

Ce qui est vrai pour l’écriture, peut l’être pour toute autre chose. Il n’y a pas de petits désirs, de petites passions. Vous avez envie d’apprendre à forger des épées? Pourquoi pas. Soyez sûr que vous en ayez vraiment envie, que ce ne soit pas juste une lubie passagère, et lancez-vous! Votre truc c’est la dentelle? Vous aimez coudre? Allez-y, si vous êtes sincère dans votre démarche, il y aura toujours des gens qui vont adorer ce que vous créez.

Commencer à grandir maintenant

A propos, comment se fait-il qu’on apprenne toujours à l’école que le courant va du plus vers le moins? Parce que le monde de la physique n’est pas aussi souple que vous et moi.

On parle maintenant du “sens conventionnel” du courant bien que les électrons continuent à courir dans l’autre sens. On n’a pas pu ou voulu bouleverser les conventions. Pourtant, presque secrètement, les étudiants en physique-chimie eux, poursuivent leur cursus, en sachant bien que les électrons vont du négatif vers le positif.

Soyez comme eux. Réveillez-vous, laissez aux autres leur croyances et remettez en question ce qui vous a été servi comme vérité.

Mais pour vous réveiller, n’allez pas jusqu’à mettre les doigts dans la prise. 😉

(Photo: videoplacebo is not)

Commentaires

13 commentaires pour “Pourquoi s’ennuyer au travail?”
  1. Valérie says:

    C’est bien vrai, et dans mon cas, c’est l’argent. Au Québec, on dit: être né pour un petit pain!
    Les difficultés financières de mes parents on déteint sur moi et bien que j’ai pris conscience que ça ne m’appartenais pas, sortir de cette croyance, c’est difficile.

    Il est vrai que le domaine artistique n’est pas le plus lucratif, mais je veux gagner ma vie comme artisane et m’y obstinerai. Mon père à toujours été malheureux au travail car c’était un musicien, mais il été fonctionnaire toute sa carrière. Et s’il avait été musicien, notre vie aurait été tout à fait différente, mais sans doute pas plus difficile. Ma famille est composée d’artistes non confirmés. Si je persiste, peut-être que je changerai le cours de mon histoire familiale…

  2. Jean-Philippe says:

    Bravo Valérie pour votre persévérance ! Continuez car, à mon avis, comme on ne vit qu’une fois, les expériences enrichissantes que vous vivez maintenant sont irremplaçables. :)

  3. Discan says:

    J’aurais une question : Comment fait-on lorsque ce qu’on fait n’est pas motivant et on ne peut rien y changer? Je suis présentement au secondaire(lycée en France je crois) et je trouve l’école trop conventionnelle.

    C’est comme s’il voulaient qu’on deviennent des zombis O_o (Sans jugement, à force de toujours répéter les mêmes choses)

    Nous sommes, comme tout le monde, des êtres dynamiques, en plus en pleine révolution intérieure, physique et psychologique.

    Bref, cela fait maintenant quelques jours que je connait ce site et je me demandait s’il y avait un article qui parlait un peu de cela dans la panoplie d’excellent textes présent sur ce site.

    P.S : J’ai 16 ans ^^

  4. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup pour votre question Discan. Ma réponse est ici. Et ce fut un réel plaisir que d’y répondre. 😉

  5. Philippe says:

    A l’école ou même au travaille, on ne vous a jamais balancer cette phraze:
    ça ne se fait pas!

    Comment résonne cette phraze en vous?
    Moi, ça me révolte!
    Je travaille dans le social! et des projets pour les gamins non pas abouti à cause de cette phraze.
    c’est une sorte de croyance: Les principes, la loi, la peur de quelqu’un nous interdissant d’avancer.
    Ces ma direction d’école qui me balance ça! il n’y a pas de discussions possibles! c’est comme ça!
    Pour moi,Ils se protégent en bloquant les idées novatrices.
    Rien que d’y penser ça me révolte de nouveau!
    Qu’en pensez vous?

  6. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup Philippe pour ton commentaire ! “Ça ne se fait pas” est une phrase scandaleuse, qu’il faut fuir de toutes ses forces. Ces simples mots bloquent toute initiative et tout progrès. Tu as raison de te révolter mais de garde pas ce sentiment en toi car à la longue ce n’est pas bon pour la santé. Il faut que tu l’évacues d’une manière ou d’une autre (par le sport par exemple.)

    Je ne veux pas dire non plus qu’il faut quitter ton job (ce serait la solution logique lorsque tu travailles avec des gens obtus) mais songe peut-être à d’autres opportunités pour exprimer tes talents. 😉

  7. Philippe says:

    Je suis révolté sur le moment ! mais j’aime tellement mon hygiéne de vie que j’évacue trés rapidement les mauvaises émotions.
    Mais elles sont mon cheval de bataille.

  8. Jean-Philippe says:

    Ainsi c’est parfait ! Bravo pour cette évacuation rapide, c’est bien le mieux. 😉

Commentez ce billet