La désillusion, c’est pour les autres

Commencer en douceur, comme un lever de soleil dans la brume d'un matin calme

Vous aviez travaillé dur pour ça.

Vos yeux étaient plein de rêves. Vous vous imaginiez déjà un peu le “King of the world”.

C’est certain, même si tout n’était pas parfait, vous alliez casser la baraque, recevoir les ovations, multiplier les ventes. Les critiques seraient dithyrambiques, le regard de vos pairs serait admiratif, le monde – votre monde – allait enfin vous connaître pour qui vous étiez vraiment.

Et puis, la réalité s’est réinstallée. Cette bonne vieille réalité qu’on n’aime pas trop car là, il n’y a pas de rêve, pas d’espoir, pas de “…et si ?”.

Ça fait mal.

Ainsi on doute. De soi. Des autres. On leur en veut même, un peu.

Et pourtant, sans s’en rendre compte, on vient de remporter sa première victoire.

Une vraie. :)
Read more..