Réalisez-vous l’influence des croyances sur votre vie ?

Pas de limites !(J’ai le plaisir d’accueillir Jonathan Rigottier, du blog Méditer pour être heureux, qui est l’auteur de cet article)

Je suis ravi d’écrire cet article pour Jean-Philippe car la première fois que j’ai découvert son blog, j’ai été impressionné par la force qu’il dégage et son appel à vivre, à enfin vivre sa vie pleinement. Le monde a véritablement besoin du potentiel de chacun pour avancer 😉 Donc merci à Jean-Philippe pour tout ce qu’il apporte au monde avec son expérience, ses livres et bien sûr ce blog 😉

Avez-vous imaginé un jour en vous levant ce que pourrait-être votre vie sans toutes vos croyances ? Sans toutes vos idées préconçues sur la vie ou sur les gens ?

Je vous laisse visualiser la situation.

A ce moment là, ou seriez-vous ? Que seriez-vous entrain de faire ? Comment vous sentiriez-vous ?

Je vous laisse à nouveau rêver un instant pour réaliser ce que vous pourriez apporter au monde.

Maintenant, voyons ce qui se passe (pourquoi la plupart d’entre-nous ne vis pas la vie de ses rêves) :

Comme après un bon film, on se laisse aller à rêver puis peu à peu nos habitudes, notre programmation inconsciente reprend le dessus.

Notre réalité dépend de notre filtre perceptuel. On est persuadé que ce que nous voyons, pensons est la pure réalité. C’est essentiel de réaliser que nous projetons tout le temps. Pour vous en convaincre, vous pouvez poser la même question à plusieurs personnes dans les mêmes circonstances et vous obtiendrez autant de réponses différentes. Ce qui prouve que la réalité n’a pas les qualités qu’on lui prête. Si c’était le cas on obtiendrait invariablement la même réponse.


Le filtre ;)

Notre potentiel est bien là, ancré en nous et pourtant il va être bridé. Et par qui ?

Par la société, le travail, le conjoint, etc. Et bien non, par nous-mêmes, par toutes les idées préconçues de notre ego. C’est d’ailleurs très facile à percevoir sur d’autres personnes. Il est facile de voir ce qui bloque quelqu’un, ce qui est inapproprié dans son comportement et/ou son mode de pensée car on a alors un regard extérieur allégé du poids de l’ego et des croyances.

La plupart d’entre nous peuvent percevoir lors d’un moment de lâcher prise, de calme, la réalité telle qu’elle est. Très concrètement, nous voyons quelle vie, quelle métier serait alors plus approprié pour notre bien être. En étant un peu fou, nous pouvons même aller jusqu’à décider de changer pour rejoindre cette vie. Pourtant une fois l’émotion positive, une fois le rêve retombé, bien peu d’entre nous persévèreront jusqu’à aller au bout de leur rêve pour retomber dans les mêmes travers et les mêmes schémas. La destiné qui était promise pourra donc attendre.

Quel est donc le secret de ceux qui sont heureux, qui vivent en harmonie ?

Le secret, c’est d’arrêter de s’identifier à ses propres pensées, d’arrêter d’être complètement collé dans son ressenti pour le voir comme un simple phénomène en constant changement. Le secret, c’est d’arriver à vivre sa vie telle qu’un scientifique en expérimentant. Quand vous allez vouloir faire un changement, l’ego, le mental va de toute façon créer toutes sortes de résistances internes.

Cela m’a pris du temps à le réaliser, c’est grâce à la méditation que cela a été possible mais cette voie n’est pas unique. A chacun de trouver la sienne. Tant que vous ne réaliserez pas la réalité telle qu’elle est, que tout ce que vous voulez est possible si vous en êtes convaincu et que cela vient du fond de votre âme. Sans cette réalisation, je peux vous garantir que vous serez toujours limités par vos croyances.

Car dès qu’on avance un peu, c’est à ce moment-là que les croyances limitantes vont entrer en piste et qu’est ce qui va se passer ?

Vous serez dominé, ça va être soit de la peur, soit une tension ou tout autre phénomène intérieur et vous allez douter de votre potentiel. Observez vos pensées dans ces moments là, si vous êtes par exemple un peu trop timide à votre goût et que vous décidez de prendre votre courage à deux mains pour aborder des inconnus.  Observez alors la tension, le stress monter en vous, etc.

Si vous arrivez à voir et à réaliser que chaque phénomène est neutre, que ce n’est qu’à la lumière d’une construction de notre esprit que ce phénomène est alors perçu comme négatif, alors il n’y a plus de raison d’en avoir peur.

A chaque fois, en voulant échapper à la tension rattachée à la situation. Vous remettez un coup de pédale en alimentant la situation. Vous allez reproduire le même comportement, les mêmes erreurs encore et encore, c’est ce que les bouddhistes appellent le samsara.

Une fois que vous aurez réalisé que tout ça n’existe pas mais n’est que le résultat de conditionnements internes. Il suffira de ne plus partir dedans, et de continuer à faire ce que vous avez à faire. Le résultat pourra s’actualiser petit à petit et apparaître concrètement dans la réalité.

Dans l’exemple d’une personne timide mais j’aurais pu choisir pleins d’autres exemples. Malgré les sensations physiques de peur d’angoisses, au lieu de partir dedans. Continuez ce que vous avez à faire. Même si vous vous laissez dominer, réessayez encore et encore jusqu’à prendre le dessus petit à petit sur ce phénomène et réaliser que ce qui pouvait faire peur était totalement infondé et n’existait pas.

A ce moment là, vous voyez que tout devient possible. Tout ce que vous souhaitez est possible, vous pouvez alors enfin exprimer votre potentiel sans être « bridé » intérieurement par vos propres limites. Grâce à l’expérience, vous ne resterez plus bloqué au même stade encore et encore.

« La vie est un immense champs de possibilités » Bruno Lallement

Le mot de la fin : expérimentez et agissez. L’univers a besoin de votre potentiel, de votre réalisation autant que vous en avez besoin pour votre bonheur et votre épanouissement.

N’hésitez pas à réagir avec un commentaire !

(Photo : Rémy SAGLIER )

Commentaires

12 commentaires pour “Réalisez-vous l’influence des croyances sur votre vie ?”
  1. C’est un plaisir de te voir ici Jonathan, continue comme ça 😉

  2. Jean-Philippe says:

    Tiens Olivier, Jonathan suit ton cours de blogueur ? Ça ne m’étonne pas, il a une persévérance à toute épreuve et il ira loin. 😉

  3. Jonathan says:

    Merci pour vos commentaires qui me font chaud au coeur. Mon frère avec qui je suis très proche suit la formation d’Olivier donc j’ai droit à quelques astuces. J’ai vu une partie des vidéos de la formation comme je sers de prestataire informatique pour ce qui ne dépasse pas mes compétences. Les vidéos d’Olivier sont très simples et très bien faite, il y a tous les ingrédients pour réussir 😉

    Maintenant, il y a également un côté essentiel qu’aucune formation ne peut faire à notre place. C’est garder la foi même quand on doit faire face à certains obstacles, mettre de l’ordre dans sa vie vers plus de simplicité, faire de la place pour les choses essentielles et dire “non” à ce qui ne nous convient pas.
    Comme quand on entre dans une chambre d’hôtel, il n’y pas tout un fatras de choses inutiles. C’est agréable et on s’y sent bien. C’est la même chose avec notre mental et nos pensées. C’est important de faire de temps en temps “le ménage” à la fois extérieur et intérieur.

    Maintenant quelque soit notre situation actuelle, rien n’est permanent et tout peut changer. Je sais que je suis entre de bonne main avec le Cloudbraining de Jean-Philippe pour créer mon ebook tout comme mon frère est entre de bonnes mains pour développer son blog et vivre la vie de ses rêves tout en rendant service aux autres. Je souhaite vraiment à chacun d’en faire autant 😉

    A bientôt 😉

  4. Jean-Philippe says:

    Merci encore Jonathan pour cet article ! …et pour ton commentaire plein de sagesse. 😉

    (Si ce n’est toi, c’est donc ton frère !… 8) )

  5. Emilie says:

    Bonjour,

    Je voudrais juste ajouter à “expérimenter et agir”, la nécessité de vouloir sortir de son trou pour laisser éclore ses talents sans quoi on ne fera que tourner en rond. Au plaisir de te lire!

  6. Alexandre says:

    Salut Jonathan,

    “Chaque phénomène est neutre” : j’aime beaucoup ta phrase. Elle est exacte et bien exprimée.

    A bientôt,

    Al

  7. Jonathan says:

    Merci pour vos commentaires 😉

    @Emilie: Tu as raison, c’est important de sortir de son cadre habituel. Après tout est une question d’équilibre en allant à son propre rythme. Mais c’est clair qu’en ne faisant rien, on aura bien du mal à faire exister son potentiel.

    @Alexandre: Je suis bien content que tu es aussi compris cela car c’est le cas de bien peu de personne. Quand on réalise cela, il n’y a plus lieu de s’embêter avec des bêtises inutiles.

    A+

  8. Dorian says:

    Bonjour,

    Merci Jonathan pour cet article pertinent.
    Tout est en mouvement dans le monde et en nous, c’est bien vrai. Adopter une attitude neutre permet de voir la vie autrement. Et souvent, sous un meilleur angle que par l’intermédiaire de nos émotions, elles-même influencées par nos croyances et notre environnement.

    A bientôt.
    Dorian

  9. Merci pour cet article passionnant. Chaque phénomène est neutre, et je dirais également que chaque expérience est différente. On a parfois l’impression que les choses se répètent inlassablement, c’est souvent la raison pour laquelle on hésite à se lancer. En tout cas, encore merci pour tous ces bons conseils.

  10. Jonathan says:

    Salut Dorian,

    Tu as très bien résumé les choses, le premier pas est de le réaliser. Ensuite, ce sera le début d’une longue aventure pour ne plus voir le monde de la même façon 😉

  11. Amelie says:

    Salut Jean-Philippe!
    J’aimerais utiliser le schéma de ton texte dans une formation en ligne (celui avec l’oeil et le filtre). En es-tu l’auteur ? Accepterais-tu que je l’utilise en mentionnant la référence? Si oui, laisse-moi savoir quelle référence tu voudrais que je donne pour les diriger au bon endroit.
    Merci à l’avance!!

    Amélie

    • Non Amélie, je ne suis pas le propriétaire des droits de cette image si parlante. :)

      Le mieux, c’est de te rapprocher de Jonathan Rigottier (l’auteur de l’article) sur son site pour lui demander. 😉

Commentez ce billet