Les 4 clefs pour être bien méchant

Un deuxième Bloody Mary, s'il vous plait !

Jean-Philippe : Suite à mon dernier article, j’ai reçu un mail étonnant de Daniel Alighieri, un vrai coach en méchanceté. Il est donc aujourd’hui l’auteur de cet article invité.

Oui, je suis un vrai coach méchant. Un coach diplômé en méchanceté. Si cela vous ennuie ou vous gêne, ne lisez pas une seule ligne de plus… mais, je sais que votre curiosité bien humaine vous encouragera à continuer… (et vous perdra ?)

Je soupçonne même que le taux de lecture de cette page va augmenter, ce qui sera bénéficiaire à son propriétaire, qu’au passage, je ne remercie pas de m’avoir invité.

Un coach en méchanceté doit savoir se faire respecter.

Ça vous pose problème ?

Laissez-moi rire. [Ah, ah, ah !]

Comment comptez-vous réussir dans la vie ?

En étant aimable ? En collaborant ? En aidant les autres ?

Laissez-moi encore rire. [Ah, ah, ah, ah !]

Non, on réussit dans la vie en profitant de la moindre faiblesse de ses adversaires. On les enfonce dès que possible et surtout, on ne leur tend pas la main pour les sauver sauf… quand cela peut vous être utile. Vous êtes choqué ?

Laissez-moi encore plus rire. [Ah, ah, ah, ah, ah !]

Notre société est bien trop harmonieuse et confraternelle. Vous voulez vraiment caresser le succès pendant votre existence ? Suivez donc un de mes séminaires en coaching méchant (non-remboursable) et vous ne le regretterez pas. Vous verrez, vous ne serez plus jamais la même personne… et surtout, les autres vous regarderons avec crainte et respect. Vous êtes consterné par mon discours ?

Laissez-moi… rire. [Ah, ah, ah, ah, ah, ah !]

En effet, plus je choque et plus je ris, parce que c’est ça, être méchant. Ne croyez pas que ce soit si facile. Il faut de l’expérience car, malheureusement, l’homme est plutôt bon à sa naissance. Si les circonstances ne lui sont pas néfastes ou si ses parents ne l’élèvent pas en faisant plein d’erreurs – ce qu’ils font beaucoup heureusement – , ce petit enfant deviendra un être plaisant, altruiste et aimant. Cela est bien triste et me donne la nausée !

Heureusement, pour bien préparer ces chères têtes blondes à leur vie future, l’école est là pour les agresser, pardon, les formater à devenir de bons petits soldats ne sachant pas exactement où se trouve le bien et le mal.

Ensuite, grâce à mes séminaires (non-remboursables) et mon coaching méchant (non-remboursable et très cher) je fais de ces âmes perdues des guerriers de première classe prêts à tout pour monter au firmament de la réussite… et ceci, grâce à 4 clefs toutes simples qui conduisent au sommet.

[Ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah !]

Vous voulez en savoir plus, hein ? Vous voudriez bien connaitre ces 4 clefs de la méchanceté gagnante ?

[Ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah !]

Jean-Philippe : Excusez-moi Daniel, est-ce que vous pourriez rire moins et avancer plus vite dans vos explications ?
Quoi ? Vous m’interrompez ?
Oui, Vous avez un beau rire de gorge mais pourriez-vous allez directement au vif du sujet, vous savez, les 4 clefs ?
[Grognement] [Voix glaciale] D’accord.
Merci. :)
J’ai horreur des sourires.
Pardon. 😐

[Voix irritée] Voici le premier exercice que j’utilise dans mon séminaire (non-remboursable). Imaginez cette situation : quelqu’un vous dit “bonjour” avec, justement, un grand sourire niais. Comment réagissez-vous ?

Pas facile, hein ? [Ah, ah, ah, a… aïe !]

[Voix très irritée] Bien entendu, si vous commencez par me dire “je lui réponds poliment”, je vous confirme que vous êtes mal parti pour de devenir une personne ignoble. (Et accessoirement, je vous vire de mon séminaire… sans être remboursé, mais ça vous le saviez déjà.)

Alors que faire ? Je vais enfin vous révéler les quatre manières les plus efficaces d’être méchant, pour le plaisir ou pour votre intérêt. Notez-les bien car elles sont diablement mé-chan-teux. Si quelqu’un vous dit bonjour avec le sourire, voici les 4 clefs de la méchanceté :

  • Vous lui tirez la langue.
  • Vous lui faites une grimace.
  • Vous lui riez au nez.
  • Vous soupirez avec mépris.

Je sais… votre visage se contorsionne déjà de dégoût face à l’horreur que vous inspirent ces 4 réactions.

Jean-Philippe : Excusez-moi, Daniel ?
Quoi encore ?
C’est ça vos 4 clefs de la méchanceté ?
Oui, testées et approuvées !
Ah bon ? Parce que là, vous nous effrayez réellement ! Nos estomacs sont noués par l’angoisse ! Nous sommes littéralement transis de peur !
Ah oui… vraiment ?
Continuez... [Rires étouffés]
C’est quoi ces rires ?
C’est nerveux… allez-y. Un autre exemple “magistral”, peut-être ?
[Voix glaciale] Oui, c’est ça.

A la demande générale, voici une deuxième situation, tiré de mon séminaire (non-remboursable), qui va encore plus vous prouver l’efficacité de mes 4 clefs. Votre patron vous convoque pour vous donner un avertissement afin que vous soyez plus aimable avec vos collègues. Votre réponse gagnante, au choix :

  • Vous lui tirez la langue. (Un bras d’honneur n’est pas mal non plus.)
  • Vous lui faites une grimace. (Remettez le son de votre iPod.)
  • Vous lui riez au nez. (Demandez-lui ensuite le nom des lèches-bottes.)
  • Vous soupirez avec mépris. (Levez-vous et quittez son bureau.)

Il n’y a aucun doute que votre patron, impressionné par votre sang-froid et votre “self-control”, vous donnera une promotion, que vous daignerez accepter du bout des lèvres.

Jean-Philippe : 39 49.
Quoi ? Qu’est-ce que c’est maintenant ? Vous commencez à m’énerver, vous le petit blogueur, silence !
39 49.
Arrêtez de m’interrompre sans arrêt, autrement je perds mon feeling de méchanceté !… et d’abord c’est quoi ces chiffres ? Une formule magique ? [Ricanement] Maléfique ?
Non, Pôle emploi.
Pardon ?…
C’est juste au cas où. Si le tirage de langue, la grimace, le rire mesquin ou le mépris ne fonctionnent pas pour avoir cette promotion – et on se demande bien pourquoi – , si ce jour-là le patron est vraiment mal luné et ne sent pas irrésistiblement votre talent, il restera toujours le 39 49.
Vous faites dans l’humour ?
Oui, à froid. Comme vous. :)
Arrêtez de sourire !
Pardon. 😐
[Ton menaçant] Je continue…

Certains, m’a-t-on dit, douteraient de l’efficacité de mes 4 clefs.

[Ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah, ah…]
Ahem !
… ça suffit, vous !
:)
Non !
Désolé. 😐

[Voix exaspérée] Certains donc, disais-je, douteraient de l’efficacité de mes fameuses 4 clefs de la méchanceté. Alors voici la preuve ultime !

[Coup de tonnerre]

Par une nuit noire, dans un quartier mal famé, un homme vous menace de son arme, vous ordonnant de lui lancer votre portefeuille, et vite ! Que faites-vous ?

[Rire confiant de gorge]

Avec flegme et décontraction, bien sûr, vous appliquez les 4 clefs. A celui qui ose vous menacer de son arme :

  • Vous lui tirez la langue.
  • Vous lui faites une grimace.
  • Vous lui riez au nez.
  • Vous soupirez avec mépris.

Désarçonné par votre aplomb et toute la malveillance qui émane de vous, il s’enfuira en s’écriant “J’ai rencontré le diable en personne !!”, ce qui pour vous, est le plus beau des compliments…

Jean-Philippe : Depuis quand le diable tire la langue ?
Encore vous ?
Encore vivant ?
Pardon ?
Tirer la langue face à un homme armé, ce n’est pas un peu trop méchant ?
Non ! Il faut être implaca… [Silence] …dites, vous vous moquez de moi ou quoi ?
Franchement, oui.
[Soupir] C’est dur d’être coach en méchanceté, vous savez ?
Vous m’étonnez là…
J’ai de moins en moins d’inscrits dans mes séminaires (non-remboursables)
S’il tirent la langue et font des grimaces face à une arme chargée, ça ne me surprend pas.
Je peux quand même faire ma pub ?
Allez-y. :)
Ne riez pas !
😐

[Voix promo Intermarché]

Pour vous inscrire à un de mes séminaires, c’est simple ! il vous suffit de me demander un formulaire que je vous ferai parvenir. Il vous suffira de le signer avec une goutte de votre sang (Les O négatifs bénéficiant d’une réduction de 50 %) et de me le retourner. Alors, vous pourrez, vous aussi, découvrir les joies de la méchanceté !

Ah oui, un détail. Pendant mon séminaire (non-remboursable), il est interdit de me tirer la langue, de me faire une grimace, de me rire au nez ou de me regarder de haut. On a sa fierté.

[Fin de promo]

Jean-Philippe : Merci pour cet article invité.
Je vous en prie
Vous faites quoi, là ?
[Raclement de gorge] Vous savez je suis très occupé
Oui je comprends… tous ces étudiants à rendre méchants !
Hum, exactement…
Vous avez bien le temps de prendre un verre ?
Euh…
Allez, entre ennemis ?
Si c’est entre ennemis, d’accord. :)
vous avez souri.
Moi ? Non !
Si, vous avez souri !
Ah non, c’est impossible. Je suis coach méchant, moi !

[Silence]

C’est pas grave. On y va ?
Oui.
Qu’est-ce que vous buvez ?
Un Bloody Mary.

[Silence]

Vous faites dans le sang jusqu’au bout ?
Déformation professionnelle.
Monsieur Alighieri, vous êtes un pro ! :)
Ne riez pas !
C’est ça. 😀

[Tirage de langue]

[Grimace horrible]

[Rire mesquin]

[Silence méprisant]

8)

(A suivre)

(Photo : Drriss)

Commentaires

20 commentaires pour “Les 4 clefs pour être bien méchant”
  1. Gentleman says:

    mouais… j’ai pas compris grand chose, et je départage mal l’ironie de ce qui est sérieux. En gros, pour résumé, cet article nous invite à faire quoi exactement ??! :-/

  2. Julien says:

    J’avoue être un peu dans le même cas que Gentleman. Peut-être suis-je mal reveillé, mais j’ai du mal à cerner le message que délivre cet article !

  3. Dorian says:

    Très spécial effectivement !
    Je pense que c’est une blague et que ce n’est pas un article invité.
    Bravo pour l’ironie en tout cas (si ironie il y a…).

    Dorian

  4. Moi aussi je n’ai pas tout compris, mais j’imagine qu’il y aura une suite pour mieux saisir le reste…

  5. Mais lol ! Tu nous fait un “non premier avril” comme certains fêtent leur “non-anniversaire” non ? 😉

  6. Jean-Philippe says:

    Merci à tous pour vos commentaires !

    @Olivier Je me demandais si quelqu’un allait finir par comprendre la “non-blague” ou si j’avais été trop obscur ? “Non-merci”, alors. 😉

    PS : Il ne manquerait plus que Daniel Alighieri vienne aussi commenter…

  7. symf says:

    Salut
    Dommage qu’on n’a pas le droit de défier un coach de méchanceté quand on est son élève il y aurai peut être du progrés.
    enfin de compte on ne peut résister d’adresser un sourire chaleureux même étant coach de méchanceté.
    a plus

  8. jimmy94 says:

    Bonjour,

    Je trouve cet article très intéressant même si les autres sont assez bête pour ne pas comprendre le but de cette démarche: être méchant dans le but de ne craindre personne ni aucune situation, du coup acquérir plus d’assurance. C’est un peu téméraire mais nécéssaire pour tous ceux qui finnisent leurs relation amoureuses par un “Je préfère qu’on reste amis…” ou autres du même style!! Merci encore!!!

  9. jimmy94 says:

    Comment vraiment se prétendre etre gentil sans connaitre l’autre coté du mirroir? Qui sont ces gens qui commentent sans vraiment pouvoir faire la différence entre gentil/méchant car ils n’ont à priori “jamais été méchant”!!!!

  10. fleur says:

    Certaines personnes sont nées méchantes,d’autres ont été victimes de méchanceté et rendent ce qu’ils ont reçu de la société; enfin d’autres personnes gentilles de nature préfèrent rester sur leur garde en adoptant ce caractère comme refuge , seulement la question est de savoir est-ce qu’ils parviendront à se complaire dans cette attitude durablement.
    Cependant je tiens à dire personnellement que la méchanceté des gens me rongent.

  11. Jenny says:

    dsl de vous demander cette question mais les enfants esque sa serai efficasse pour le collège
    on arrte pas de se moquer de moi et puisque vous etes un bon coach de mechanseter
    je voudrait que vous maider mrc monsieur phillipe

  12. Jenny says:

    dsl mon orthographe et pas très bien

    • melania says:

      Poches en un dans face et plus aucun ce moquera de toi. Tu na qua tattaquer a un les autres aurront peur et te laisse tranquille.

  13. eloudklx43 says:

    moi jai tout compris

  14. Alice aux pays des merveilles says:

    Ça fait rêver tout ça !!!
    La grimace et tirer la langue Non mais on est plus à l école primaire …
    On passerait plus pour des idiots que des méchant .. Pfff

  15. mecdelyon says:

    Haha, c’est marrant. Et en même temps, on pourrait presque croire que c’est à prendre au premier degré tant ça expliquerait le comportement de certains connards bien réels.

  16. Toholl says:

    @Alice_au_pays_des_merveilles,
    Les méchants Sont Déjà des idiots (ou des cons/connards), de base. Après il y a les naïfs. Ça c’est encore autre chose et c’est quand-même mieux qu’être un connard. La connerie c’est la régression de l’intelligence, ce qui est bien plus grave pour le bon déroulement de l’évolution morale du genre humain

Commentez ce billet