Aller encore plus haut

Tous les chemins mènent à Rome...

L’avantage – ou le problème – de rendre ses bonnes résolutions publiques, c’est qu’elles sont visibles par tous et toutes. Il n’est pas possible de se voiler la face, de détourner la tête et de se dire que le temps nous fera tout oublier.

Environ tous les 6 mois je reviens sur les objectifs que je m’étais fixé et donc, Après un mois de blog sabbatique, c’est le moment de faire le point sur ces bonnes résolutions. 😉

Mon article du 7 janvier dernier, Shooter plus haut, définissait mes grandes directions pour 2010. Il y avait 3 axes que je poursuivrai ainsi jusqu’à la fin de l’année.

Développer le blog

Pour cette première bonne résolution, je continue mon chemin tranquillement. Un blog c’est comme un bon vin, cela prend du temps à se bonifier et il faut le nourrir par ses articles pour lui donner cette saveur particulière qui plaira à un certain groupe de lecteurs et de lectrices.

1 – Je m’étais engagé à publier 2 articles par semaine et je vais donc continuer ce rythme bi-hebdomadaire. Récemment, le rythme des “histoires” par rapport aux articles de fond a bien augmenté. C’est quelque chose qui m’a surpris – je n’en parlais pas pas du tout en janvier – mais comme j’ai beaucoup de plaisir à écrire ces contes, attendez-vous à en voir d’autres apparaitre.

Pendant mon mois sabbatique, je n’ai pas chômé au niveau écriture et je n’ai rédigé, en majorité, que de nouvelles histoires sur fond de développement personnel. Ce fut un réel plaisir et c’est intéressant de voir dans quelles directions notre esprit peut se lancer. Après, il faut le suivre… 😉

2 – Du côté de la vidéo, là pour l’instant, j’ai fait chou blanc. A part 2 segments de 10 minutes que j’ai enregistré, l’un comme bonus pour ceux qui achètent mon ebook Réveil ultra matinal et l’autre pour l’excellente formation de blogueur créé par Fred Canevet et Boris Schrenzel, je n’ai pas trouvé un bon angle qui puisse apporter un vrai plus au blog.

L’audio est aussi un autre support que je voudrais tester. Je songe à enregistrer une version audiobook de Êtes-vous une sardine ?, qui serait enrichie par des éléments non contenus dans l’ebook.

3 – Du côté des ebooks, je suis assez content. Êtes-vous une sardine ? a passé la barre des 1300 téléchargements sur mon blog et, pour lui donner une plus grande plateforme de diffusion, je viens de le placer sur Scribd et sur Actilib. Si vous avez aimé l’ebook et si vous avez quelques minutes, merci de faire un saut sur ces 2 sites pour le soutenir.

Comme prévu, j’ai publié Réveil ultra matinal et j’ai donc testé la vente d’ebooks. Je remercie tous ceux et celles qui l’ont acheté tout en me faisant part de leur commentaires. Tout cela enrichit mon expérience et me permet de m’améliorer pour le suivant, sur les scanneurs. Ce dernier me prend plus de temps que prévu face à la masse de travail – imprévue ! – qu’il implique… et aussi parce que je suis un scanneur. :)

L’objectif est donc de le publier et peut-être d’en proposer encore un autre – sur un sujet plus léger – avant noël.

4 – Au niveau du marketing, le guest-posting a bien fonctionné car j’ai pu rédiger un article invité par mois. Du côté des autres média, c’est bien sûr plus difficile de percer. Pour l’instant, j’ai écrit pour Archimag qui m’apporte un trafic très ciblé et de qualité. Je vais continuer mes explorations jusqu’à la fin de l’année et ensuite je ferai le point.

Je continue, bien entendu à beaucoup commenter, c’est une des bases pour élargir l’audience de son blog mais je vais maintenant concentrer mes efforts sur des sites qui sortent de la sphère du développement personnel. Si vous avez des recommandations, n’hésitez pas à me les signaler !

D’autre projets se développent tranquillement, comme par exemple un qui m’est cher et où un groupe d’une vingtaine de personnes motivées verront la différence qu’ils peuvent accomplir dans leur vie en se soutenant mutuellement. Vous pouvez en savoir plus, en vous rendant sur cette page.

Explorer des partenariats

Lorsque j’ai écrit ce but au début de l’année, je n’avais pas défini quelque chose de précis, je étais resté volontairement assez vague pour ne pas me limiter. Alors où en est cette exploration ? Pour l’instant, elle n’a pas beaucoup avancé à part quelques partenariats sur des ebooks.

Je vais continuer à creuser cela jusqu’à la fin de l’année avant de voir s’il me faut être plus précis dans la rédaction de cet objectif ou s’il ne faut pas le garder. De vrais partenariats sont difficiles à établir parce qu’ils demandent du temps et que chacun des partenaires a ses propres objectifs. Les faire coïncider dans ce partenariat est difficile. :)

Fonder une famille

Avec ma compagne, nous avançons donc par étapes. Certaines, incluant une bague de fiançailles et une “course-poursuite” haletante dans Paris, ont déjà été franchies et maintenant, nous allons déménager. En effet, nous ne souhaitons vraiment pas à un bébé d’être élevé dans une ville comme Tokyo qui, si elle a son charme électrique, apporte, à notre avis, peu à l’équilibre nécessaire d’une petite fille ou d’un petit garçon qui grandit.

Voilà, n’hésitez pas, vous non plus, à revoir vos objectifs, à les raturer, à les réviser, à les adapter à votre nouvelle situation. Comme je le disais plus haut, rendez-les publics, car c’est le meilleur moyen d’être certain d’en accomplir une grande partie.

Et puis, si vous les avez oubliés, ou si vous n’en avez pas, essayez ! Cela ne fait aucun mal et ils vous pousseront en avant. Testez peut-être sur un seul petit but à court terme et voyez le résultat.

Vous allez vous surprendre. :)

Mais, rappelez-vous bien, un but donne juste une direction et il ne faut pas en devenir esclave. La plus passionnante partie du voyage s’effectue quand nous avançons, pas quand nous atteignons notre objectif. 😉

(Photo : jurvetson)

Commentaires

13 commentaires pour “Aller encore plus haut”
  1. Alexis says:

    J’étais en train de lire La Sculpture de soi de Michel Onfray.

    Il met en parrallèle le comportement du Condottiere.
    Il y a un paragraphe sur l’engagement public qui doit être pris. Mais qui doit être accompagné d’une certaine fierté, d’un certain individualisme.
    Ne pas “utiliser” les autres comme témoin mais seulement comme une occasion de s’engager avec soi-même.
    Dans tous les cas, ce bouquin est une bombe.

    Au fait, entendu récemment et dans la continuité de la dernière phrase : “Pour chaque pas que je fais vers mon but, j’espère qu’il en reste 2 de plus.”

    Un fidèle lecteur.

  2. Jean-Philippe says:

    Merci pour ce commentaire Alexis ! Oui, je cherche le bon équilibre – la bonne eumétrie – entre l’engagement public et fier tout en gardant une certaine distance pour ne pas paraitre arrogant. Ce n’est pas toujours facile. 😉

  3. Eh bien ca en fait du temps que je ne suis pas revenu zoner ton espace… moi les vacances m’ont vraiment flinguer et j’ai vraiment du mal a me remettre dans le bain, bon je me suis fixé Septembre pour emerger :-)

    Beaucoup de choses accomplis et pas mal d’autres a accomplir, je ne peux que te dire que je te souhaite ce que je me souhaite a moi-meme, a savoir :

    Un blog qui prend de plus en plus d’importance
    et surtout
    Une famille en harmonie

    Vu ton blog et ta maniere de le gerer, je sais qu’il n’y a pas a s’en faire. Pour le second point, je realise doucement que mes priorites etaient mal posees et donc je t’enjoins a veritablement definir tes priorites en la matiere et t’y tenir, certains moments sont irrattrapable. Quand tu as parlé de demenager je me suis dit voila, il sait ou il va !

    Je te souhaite beaucoup de bonheur et un peu de chances dans tes projets parce que meme si je deteste le concept de chance, je ne peux m’empecher de remarquer que parfois les choses se font sans vraiment qu’on ait cherché a les faire.

    Et je vais de ce pas soutenir ton (excellent) ebook :-)

  4. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup Mohamed pour ton long commentaire !

    Sur la chance, nous sommes d’accord. Je pense qu’il faut humblement accepter le concept de hasard – un mot que je préfère à celui de chance. Je pense que nous n’avons absolument aucun contrôle sur lui et, malgré ce que diront certains, on ne le provoque pas. Il se produit ou pas, c’est tout, sinon cela ne s’appelle plus du hasard. Alors on va dire qu’il y a des gens chanceux, d’autre moins et d’autres pas du tout. Je suis tout à fait d’accord. La différence entre ces 3 groupes est que le hasard a frappé certains durant leur temps de vie – moins d’une centaine d’années. 😉

    Si on pouvait allonger nos vies bien au-delà de ce chiffre, on s’apercevrait que tout le monde aurait plus ou moins, à la longue, le même niveau de hasard. Bon, je m’arrête là sinon je vais écrire un article – tiens, pourquoi pas ? – mais je reste persuadé qu’on ne peut pas provoquer le hasard. Par contre, lorsqu’il apparait, notre réaction fait toute la différence. 😉

  5. Grégory says:

    Je me suis décidé récemment à publier mes objectifs sur mon blog. Pour l’instant, je n’ai que des objectifs mensuels (encore, uniquement pour le mois en cours) mais je pense y publier mes objectifs à plus long terme.

    Je n’ai pas assez de recul mais, intuitivement, je pense que c’est une bonne chose. En tout cas, c’est un conseil que j’ai souvent lu et que je teste.

    Dis donc, que de choses en perspective !

    Je te souhaite autant de réussite dans tes objectifs que de bonheur sur la route. Et une belle vie à toi et ta famille.

  6. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup Grégory ! L’idée de buts mensuels est aussi très bien. Elle permet de corriger rapidement le tir. De toute façon, le plus important, c’est bien d’avancer, les buts sont justes des signaux sur la route. :)

  7. Grégory says:

    De toute façon, je pense que publier, sur son blog, des objectifs à moins d’un mois s’apparenterait à du spam. Du moins l’intérêt pour les vénérables butineurs de nos sites serait proche du rien.

    A terme, je publierai des objectifs à plus long terme. Ah, flûte, je l’avais déjà dit …

  8. Jean-Philippe says:

    Merci Grégory pour ces précisions ! Ah, les butineurs… nous y voilà… 😉

    (Butineur est un nom qui m’a été proposé comme équivalent français de scanneur)

  9. Jérôme says:

    C’est vrai que dire tout haut ce que l’on va faire est une sorte de contrat moral qu’on s’impose. On aura l’air de quoi si on ne fait pas ce que l’on dit ?
    C’est donc une initiative à laquelle j’adhère totalement :-)

  10. Jean-Philippe says:

    Merci Jérôme pour ton commentaire ! En général, j’arrive à atteindre environ 70% de mes buts, ce qui me fait très plaisir, vu que je me considère comme scanneur, ce qui n’arrange pas les choses… ou peut-être que si. 😉

  11. Jérôme says:

    Pas mal 70% de réalisation pour un scanneur ! (je viens de découvrir l’article avec ses 110 commentaires !)

  12. Jean-Philippe says:

    Oui mais j’ai un secret : je me connais et je ne mets pas de buts trop difficiles ou inatteignables pour moi. 😉

Commentez ce billet