Offrez-vous un destin extraordinaire

Votre vie, un feu d'artifice ?

(J’accueille avec plaisir Aurélien Amacker du blog Read Me I’m Famous qui est le rédacteur de cet article)

Regardez ce vieux monsieur sur ce banc, il a posé sa canne sur le côté et s’est adossé confortablement contre le bois usé. Il ferme les yeux, inspire profondément et savoure le soleil qui lui réchauffe le visage. Quelque chose vous intrigue cependant, il vous parait familier, vous réalisez alors avec stupeur que ce monsieur c’est vous dans plus d’un demi-siècle !

Tout en profitant de la brise qui lui caresse le visage, il repense à sa vie passée, à votre vie future, quelle est son expression du visage ? Est-il en train de sourire ?

“Fais ce que tu aimes et tu ne travailleras pas un jour de ta vie” – Un mec qui a jamais rien foutu

Je me souviens avoir vu à la télé un reportage sur un jeune homme qui travaillait comme ambassadeur d’une marque de sportswear, l’hiver il faisait du surf des neiges et l’été il faisait du surf des vagues, il démarchait les patrons de boutiques et les sportifs et au journaliste qui lui posait la question il lui disait en souriant “ouais j’ai le meilleur job du monde”, un type comme ça on en a tous vu un à la télé et on a tous changé de chaine en se disant que ça n’arrivait qu’aux autres.

Que celui qui ne s’est jamais plaint de son travail: “finies les vacances je dois retourner au boulot”, “j’aime pas trop mon travail mais bon j’espère que ça va s’améliorer” me jette la dernière télé écran plat. Comme si la situation était immuable, que rien ne pouvait la changer.

Si vous lisez ce blog c’est que vous êtes quelqu’un de curieux, que vous aimez lire, vous avez certainement des qualités, des compétences, une sensibilité qui vous est propre, peut-être même un savoir-faire particulier ? Qu’est-ce que vous aimez faire dans la vie ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Qu’est-ce que vous voudriez faire comme travail si vous en aviez la possibilité ? Pourquoi n’essayez-vous pas de le faire ? La peur du changement ? Le regard des autres ?

En ce qui me concerne j’ai toujours été attiré par les voyages, je crois que c’est ma mère qui m’a transmis ce goût, chez nous on voyageait parce que c’était normal de vouloir découvrir le monde: Algérie, Sicile, Grèce, Maroc, avec le salaire d’instit de ma mère on n’allait pas loin mais à chaque fois c’était une expérience incroyable, et puis en grandissant j’ai continué, dès que j’en avais l’opportunité je partais, un copain qui a de la famille en Italie, une copine qui s’ennuie à Miami chez un sans-papiers rencontré sur Internet et hop, je rassemblais un peu de sous et je prenais aussitôt un billet, même si financièrement c’était pas toujours évident je trouvais toujours une solution.

Lorsque j’ai commencé à travailler je mettais un point d’honneur à faire un “beau” voyage par an: Israël, Chine, Mexique, et puis ayant toujours rêvé de vivre à l’étranger, en 2007 suite à un licenciement je suis parti en Australie, je ne connaissais personne à mon arrivée, je n’avais même pas acheté de guide de voyage et pourtant j’y ai vécu deux ans, monté un commerce et triplé mon salaire.

A mon retour en France je ne savais pas trop quoi faire, j’ai passé plusieurs mois à me demander ce que j’allais bien faire tout en continuant le blog que j’avais commencé à mon arrivée en Australie, et puis en février dernier je me suis rendu compte que certains arrivaient à tirer des revenus non négligeables de leur blog, de l’ordre de 1000 euros par mois, du coup je me suis dit que j’allais tenter l’aventure, essayer de développer mes revenus sur Internet et continuer à voyager, en partant dans des pays à bas coût je pourrais m’en sortir le temps que mon activité décolle, le 7 juillet je pars donc en Pologne et le 3 novembre je m’envole pour la Colombie où je compte passer 3 mois, si tout se passe bien j’enchainerai ensuite sur un autre pays d’Amérique du Sud en fonction de mes moyens, peut-être le Brésil ou bien encore le Pérou ou le Paraguay.

J’avais envisagé plusieurs projets professionnels, souvent par appât du gain, mais en y repensant la solution était juste sous mon nez, continuer à voyager et à bloguer !

Souvent dans les article de développement personnel on vous demande de faire un travail d’introspection, de prendre une feuille blanche et de noter vos passions ou ce que vous voulez faire, moi je ne vous demande pas de le faire parce que ce n’est pas forcément le moment, que vous n’êtes pas nécessairement prêt, donc ce que je vous demande c’est juste de mettre cette information dans un coin de votre cerveau et d’y repenser plus tard: qu’est-ce que vous voudriez vraiment faire dans la vie ? Qui voudriez-vous être vraiment ? Et si un jour vous pouviez en vivre ?

Si vous trouvez un jour ce que vous voulez faire alors rappelez-vous de ceci, il y a tellement de gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire dans la vie ou qui ils veulent être, si vous avez la chance d’avoir trouvé alors considérez-vous privilégié et surtout, surtout vous n’avez pas le droit de ne pas essayer.

Repensez à ce vieux monsieur et faites-lui un cadeau: offrez lui une histoire extraordinaire dont il se souviendra jusqu’à sa mort. Maintenant regardez-le à nouveau: il repense à ce que vous allez faire dans les 60 prochaines années, il repense à toutes les aventures que vous allez vivre, aux rencontres que vous allez faire, à l’audace dont vous allez fait preuve.

Il est maintenant en train de sourire.

Après avoir passé deux ans en Australie, Aurélien a pris le pari de refuser une proposition de travail en France pour développer son activité sur Internet et continuer de parcourir le monde. Suivez ses réflexions concernant le développement personnel et les voyages sur Read Me I’m Famous, dont voici 3 extraits : Vivre de ses activités internet, parcourir le monde et kiffer, 3 manières de sortir de la Rat Race et Ma méthode simple pour apprendre l’anglais.

(Photo Sydney : coquetboy)

Commentaires

11 commentaires pour “Offrez-vous un destin extraordinaire”
  1. Dans les choses qui freinent il y a aussi sa famille, ses dettes… plein de petites choses qui peuvent facilement vous pourrir l’existence ;-)
    On a tous besoin d’une vie exhaltante… mais bien peu en ont le courage. On en revient souvent à tout envoyer en l’air et être un peu égoïste… mais est ce vraiment de l’égoïsme que de vouloir s’accomplir soi-même sans les contraintes extérieurs…
    Juste pour dire, le mec qui n’a jamais rien foutu devait s’appeler Confucius “Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.” En même temps qui on ne se lance pas, on n’y arrivera jamais et comme on est dans les citations : “Tous les gagnants ont tenté leur chance !”

  2. Merci Aurélien de prouver chaque jour que c’est possible de vivre de cette manière là !

    Comme tu le dis très bien, trop de personnes pensent que cela n’arrive qu’aux autres !

    En tout cas, moi je suis friand de tes aventures :-)

  3. C’est exactement cette démarche qui m’a fait quitter les USA pour faire le tour d’Amérique du Sud pendant 6 mois. Le voyage de toute une vie … j’y pense encore souvent, et le simple fait de revoir le nom d’une ville, une image ou autre, ça déclenche un flot de souvenirs incroyables.

    Bel article. Bravo Aurélien. Merci Jean-Philippe.

    MaxR

  4. Jean-Philippe says:

    Merci beaucoup Aurélien pour cette histoire qui arrive au bon moment juste avant les vacances !

    @Simon Non tu n’es pas égoïste dans ce cas et merci pour les citations. :)

    @Olivier Moi aussi, j’attends avec impatience la suite des aventures d’Aurélien. C’est un peu notre Chris Guillebeau à nous. ;)

    @MaxR Merci ! Concernant l’Amérique du sud, je te comprends très bien. J’en garde moi-même des images très fortes. On ne peut pas y aller sans en revenir un peu changé. :D

  5. Sylvain says:

    Merci à vous deux pour cet article !

    Comme tu l’écris, l’essentiel c’est d’essayer, de tenter sa chance et de voir où ça nous mène. Mais c’est loin d’être évident, en tout cas pour beaucoup (j’en fais partie :-)). Peut-être est-ce culturel ?

    La peur de l’inconnu, le sentiment de sécurité d’un travail et d’un salaire fixe, la paperasse (visa et compagnie), les crédits, les préjugés, etc. Autant de freins plus ou moins importants qui nous enferment dans notre bulle et peuvent donner naissance à beaucoup de frustration.

    Mais plus je lis vos articles (et ceux d’autres blogueurs comme Mohamed de Semeunacte.com), plus ces freins s’estompent et laissent la place à une grande motivation d’aller voir ailleurs si j’y serais bien :-)

  6. Bel article! Si je devais retenir qu’un seul paragraphe ça serait celui là:

    “Si vous trouvez un jour ce que vous voulez faire alors rappelez-vous de ceci, il y a tellement de gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire dans la vie ou qui ils veulent être, si vous avez la chance d’avoir trouvé alors considérez-vous privilégié et surtout, surtout vous n’avez pas le droit de ne pas essayer.”

    Bonne continuation Aurélien, et merci Jean Philippe d’avoir partagé cet article.

  7. Jean-Philippe says:

    @Sylvain Ailleurs, tu y seras bien car les découvertes que tu y feras t’enrichiront. ;)

    @Alex Merci et bonne continuation à toi aussi… en famille ! :)

  8. habiba says:

    Je suis juste trop fan de cet article, comme celui qui dit de ne pas prendre le risque de passer a cote de nos reves ! C’est tellement fou, j’ai l’impression de me lire ou de m’entendre …. top top top! suis fan quoi LOL, j’ai meme envie de l’inserer dans mon blog dans quelque temps !!!

Commentez ce billet