Faire ce qui est juste

Par le 28 August 2009
dans Solutions simples

Suivez votre intuition, cette petite voix qui vous parle dans la tête. Elle est faite de petits éclats de lumières qui jaillissent dans votre esprit. Donnez de la joie au autres.

On parle beaucoup de suivre son intuition, son feeling, de faire confiance à son instinct. Certains pensent que ça n’existe pas, que c’est juste de l’autosuggestion. D’autres y voient le secret du succès et du bonheur. Finalement, il y a ceux qui pensent qu’un pouvoir surnaturel ou un dieu est à la base de ce phénomène. Mais est-ce que ça existe vraiment? Et est-ce que c’est utile?

Si nous suivons nos idées

Nous avons tous à certains moments de la journée des flashes, des idées qui nous viennent à l’esprit. Je vous recommande d’ailleurs de les noter immédiatement pour ne pas les oublier. Mais en dehors de ces idées qui sont à la base de notre créativité, il y a un autre type de pensée qui nous vient spontanément. Lorsqu’après un évènement, une intuition nous vient à l’esprit, nous nous disons: “ah, c’est ça que je devrais faire maintenant.”

Pour prendre un exemple très simple, vous voyez une vieille dame qui monte un escalier, hissant du mieux qu’elle peut une lourde valise. Automatiquement ce qui vous vient à l’esprit c’est de vous dire que vous allez l’aider en lui portant son bagage jusqu’en haut des marches. C’est une idée qui arrive spontanément, il n’y a aucune réflexion derrière. Normalement, vous allez ensuite agir et effectivement lui donner un coup de main.

Si nous ne suivons pas nos idées

Ce genre de petites intuitions nous viennent tout au long de la journée et par dizaines. Ces petits flashes nous encouragent à être sociaux, c’est un peu le facebook (en plus sincère) de notre cerveau. Pourtant, souvent, nous ne suivons pas les recommandations proposées par notre instinct. Nous manquons de courage.

Avez-vous déjà tourné la tête de l’autre côté pendant qu’une vieille dame chargée montait les escaliers? N’avez-vous jamais laissé les portes de l’ascenseur se refermer alors que vous entendiez quelqu’un courir dans le couloir pour l’attraper? N’avez-vous jamais fait semblant de ne pas voir les quelques tasses dans l’évier que vous auriez pu laver? Tous ces exemples, me sont arrivés. Après, il est me reste un petit goût d’amer, je regrette un peu, je ne me sens jamais très bien dans ma peau. Bien-sûr, j’oublie très vite parce que je me concentre sur ma journée, ô combien importante et surchargée.

Si la vieille dame ne nous en voudra pas de ne pas l’avoir aidée, à un niveau plus personnel, que ce soit au sein de votre entreprise ou à la maison, ce genre de réaction contre son instinct provoque des conséquences.

Se justifier

Une petite tasse non lavée par-ci, une table non débarrassée par-là et petit à petit un fossé se creuse. Pourquoi? Parce que d’abord, au fond de vous-même, vous savez que c’était la bonne chose à faire, que c’était être sincère que d’agir sur cette pensée. Pourtant, un peu d’amertume en vous, vous ne le faites pas:

  • “Oh, il n’y a que 2 tasses, ça ne lui coûte rien de les laver. J’ai d’autres responsabilités, moi.”
  • “C’est le comptable du 3ème étage. Il peut bien prendre le prochain ascenseur, moi j’ai du travail.”
  • “Ce soir, je vais juste sauter quelque pages en lisant l’histoire à mon petit garçon. Il ne remarquera rien et je suis trop fatigué après cette journée pleine de stress.”
  • “Ranger les dossiers pour lui? C’est vrai que ça l’aiderait mais à moi, qui va me donner un coup de main pendant ce temps? J’ai un important rendez-vous!”

Notez comme chaque phrase se termine toujours par une justification. Il nous est impossible d’agir contre notre instinct sans devoir nous justifier. C’est d’ailleurs toute la beauté et la tragédie de notre neocortex. Et si nous devons nous justifier c’est qu’intimement, nous savons que nous avons tort.

Ces petits manquements à ne pas faire ce que nous sentons être juste, provoquent des réactions dans notre famille, à notre travail, parce qu’ils sentent que nous ne les respectons pas. Cela encourage la même attitude de leur part. Au fil du temps l’atmosphère se dégrade et il est difficile de renouer les liens seulement quand on se sent bien, quand on en a envie.

Faites ce que vous pensez

Je vous encourage à écouter ce qui se passe dans votre tête. Appelez-ça comme vous voulez: une voix, un feeling, un instinct, un ange gardien, une intuition, une impulsion, une inspiration, une pulsion, un oracle, un chakra qui tourne, un message divin, Zeus sur la 3, mais écoutez et faites ce que vous devez faire à ce moment là.

instinctivement, simplement et vous verrez une lueur dans le regard de cette personne. Cette lueur trouvera une place dans votre coeur et pendant un infime moment, il n’y aura plus de stress, plus de soucis, juste du bien-être, du bonheur pur. En suivant spontanément ce que vous vous dites dans la tête, vous allez créer de la joie pure chez la personne avec qui vous interagissez. Une toute petite joie peut-être mais un moment où une personne âgée, une amie, votre mère, un complet étranger se sentiront acceptés. Pendant un instant vous aurez touché un autre être humain, vous aurez eu un impact positif sur lui.

Évidemment, les grandes réalisations, votre travail, vos buts sont tous importants pour aider directement ou indirectement les autres. Malheureusement, très souvent, on oublie ces petits détails, ces petites intuitions à faire une chose que l’on sait intimement être bonne, pour nous concentrer sur nos grands objectifs. Ces derniers nous apportent beaucoup de stress, mais si vous suivez sur vos petites intuitions, c’est n’est que du bonheur. Vous ne serez jamais déçu. Pas vrai?

(Photo: Desirée Delgado)

Commentaires

7 commentaires pour “Faire ce qui est juste”
  1. Yann says:

    Entièrement d’accord. Un ami m’avait encouragé à avoir plus confiance en mon intuition. Depuis, je suis plus confiant et ça marche. Pour cela il faut s’entraîner pour ne pas être piégé par son ego.

  2. Jean-Philippe says:

    Exactement Yann. :)

    Ces petites intuitions, ces petits feelings vont très vite dans la tête et si on n’agit pas immédiatement, si on ne fait pas le geste spontanément, le moment passe et après c’est trop tard. En général, ce n’est pas trop grave mais à force de manquer ces petits moments, ça finit par détériorer une relation personnelle.

  3. ani says:

    Bonjour, jean-phillip
    Pour ce temps que vous aviez accepté perdre dans la recherche des idées geniales afin de contribuer de façon éfficace à l’évolution de la race humaine, acceptez aussi que je vous dise ” MERCI “. Ce seul mot ne suffit pas pour témoigner ma gratuitude, mais l’univers saura vous recompencer pour cet acte volontaire à l’endroit de ceux qui veulent vraiment réussir mais se rendent compte que toutes les portes semblent fermées en face.
    Aujourd’hui les lois de l’univers vous met sur mon chemin et ne le regrettez pas. J’ai une ferme croyance que vous allez me transfomer en un vrai “intendant” qui peut ètre prèt à gérer de grandes fortunes.
    Encore une fois, Merci et surtout comptez-moi parmi ceux que vous allez bienfaire. Tresor Ani de: http://www.ensemblepourunmondenouveau

Commentez ce billet